Poésie scandinave

À l’initiative de Marie de Quatrebarbes, le dossier "Poésie scandinave" explore la poésie des pays du nord sous toutes ses formes.
Les traducteurs du suédois Julien Lapeyre de Cabanes et Marie-Hélène Archambeaud collaborent à ce dossier, ainsi que les traductrices du norvégien Anne-Marie Soulier et de l’islandais Séverine Daucourt-Fridriksson.



On dit que je suis invisible dans mes plumes.

je suis pêcheur et garçon de ferme, / et mes tout premiers pas / sur le bateau du Nord
m’ont fait / fugitif / et enfant prodigue / sous la même peau.

Donc, nous composons, nous imprimons, nous coupons et plions

la plus grande plante du monde vous barre le chemin dans la forêt

la prochaine fois c’est à vous d’apporter du pain

vers un nom à porter. Pour que cela soit

Il y a là une innocence particulière

un jour dans chaque seconde

chacune traçant sa route

ici un tas de mots manquent

prends-toi par la main : ne change plus

un long serpent jaune sur la chute de n:ge

le temps jaune abricot / fondant comme pâte de verre

Tu peux désormais sortir de l’armoire / et mon alibi est en ordre.

Et ce que vous entendez sont seulement mes mots. Crois-moi

Tout semblait galoper

Le jour est court et indéçu. Il suffit.