Tête à tête surréalistes

Après avoir réalisé leur maquette d’un restaurant surréaliste, les élèves de 2R2 ont réutilisé et un rien bousculé ce qu’ils apprennent dans leurs matières professionnelles : l’accueil des clients, le passage de la commande… Que deviennent ces conventions et ce jargon, au milieu d’un restaurant surréaliste ?

Le resto « Le goût du chamboulement » est un restaurant surréel inspiré par des tableaux de peinture. En fait le surréalisme, c’est ce qui n’existe pas, ce qu’on ne peut trouver nulle part, c’est inventer des choses imaginaires. Chacun de nous a raconté des choses « folles » en mélangeant deux images et après on a a commencé à inventer des objets pour notre restaurant : des tables volantes… Nous avons imaginé tous ensemble un restaurant rigolo et imaginaire pour pousser notre imagination. Pour créer notre restaurant, on a eu besoin de la participation de tout le monde : chacun de nous avait sa tâche, on a aussi eu besoin de l’aide de nos profs. Nous avons choisi le nom « chamboulement » qui va tout à fait avec notre œuvre. On a eu l’idée de faire le restaurant en forme de barbecue, les cuillères en forme de râteaux, les serveurs et les clients en forme d’animaux. On verra dans les jours à venir quel repas on va servir à nos chers clients. On a aussi fait notre porte d’entrée en forme d’une moto. Nous avons couvert le sol de notre restaurant avec des feuilles mortes, ce qui nous a donné l’idée de planter un parasol au milieu avec des décorations. Nous avons réalisé nos toilettes en forme de cochon avec la séparation garçon/fille comme il se doit. (Je vous présente les toilettes cochon : c’est des toilettes où tu entres par la bouche du cochon, tu fais tes besoins dans l’estomac du cochon. Tes besoins sont digérés par le cochon et le cochon va faire ses besoins dans les bois et revient. Là, vous sortez par les fesses du cochon.) Si un jour y’a vraiment un restaurant comme ça, je voudrais bien aller l’essayer.

Serveur-Bonjour.
Client-Bonjour.
S-Bienvenue au restaurant Le goût de chamboulement. Je serai votre serveuse tout au long de ces très longues deux minutes. Veuillez ne pas me suivre s’il vous plait.
C-Très bien, je vais aller m’asseoir tout seul.
S-Bon ! Vous avez choisi ?
C-Non, vous pouvez me conseiller.
S-Oui, bien sûr, mais rapidement car nous n’avons pas beaucoup de temps, ça urge.
C-D’accord.
S-Alors je peux vous suggérer comme dessert une montagne de bonbons au chêne et aux nénuphars. C’est notre spécialité.
C-Oui, je vais prendre ça, merci.
S-Avec plaisir.
(La serveuse revient)
S-Et voilà le travail.
C-Excusez-moi, c’est ça la montagne de bonbons au chêne et au nénuphar ?
S-Mais de quoi parlez-vous monsieur ?
C-Mais de quoi parlez-vous, VOUS, Monsieur ?
S-Bah, je vous ai proposé notre plat du jour : cervelle de moineau sauce algue marine.
C-Mais non ! Laissez tomber. Donnez m’en, de votre cervelle.
S-Avec plaisir. Et voilà le travail.
C-C’est pas du travail, ça !
S-Pourquoi ?
C-Vous m’avez ramené un verre d’eau alors que vous deviez me ramener un dessert.
S-Mais qu’est-ce que vous me racontez ? Vous m’avez demandé l’addition et un verre d’eau.
C-Donnez-moi l’addition et je pars.
S-Alors. L’addition, la multiplication. Vous avez pris : une montagne de bonbon chêne nénuphar, une cervelle de moineau sauce algue marine, très bien, ça fera 5000000 euros.
C-Quoi ? (Il tombe de sa chaise)

(Samia 2R2)

Client – Bonjour.
Serveur -Bonjour Monsieur. Bienvenue dans notre restaurant : Le goût du chamboulement. Vous avez réservé ?
C-Oui, une table pour deux s’il vous plait.
S-Ah. Veuillez me suivre. Alors, comme apéritif, on vous propose un kir cassis. C’est du vin blanc à la crème de cassis. On vous propose aussi un cocktail sans alcool composé de thé, de jus de pommes et de limonade.
C-Euh je sais pas.
S-Prenez votre temps.
C-Je sais pas encore.
S-Alors ?
C-Je sais toujours pas.
S-J’attends là.
(5 minutes plus tard)
S-Alors, avez-vous fait votre choix ?
C-Je sais pas encore, j’hésite.
S-En général quand on hésite, c’est qu’on fait un mauvais choix.
C-Pourquoi ça ?
S-Parce que c’est comme ça.
C-Pourquoi ?
S-Bref. Avez-vous choisi ?
C-Non. Je vous ai dit : j’hésite.
S-Bon écoutez, il faut choisir hein.
C-Bon. Ben. Je sais toujours pas.
S-Monsieur, écoutez, comme vous ne savez toujours pas ce que vous voulez comme apéritif, peut-être qu’en fait vous ne voulez tout bonnement pas d’apéritif ?
C-Si. Mais je sais pas. Je sais pas lequel.
S-Alors ?
C-Je sais que je veux boire un apéritif mais je sais pas quel apéritif.
S-Bon. Samia, viens t’occuper du monsieur. Je veux plus le servir. Jamais !

(Yasmine 2R2)


Serveur-Bonjour. Vous avez faim ?
Client-Non. J’ai pas faim.
S-Vous voulez manger, même si vous avez pas faim ?
C-Bah vous avez quoi à manger ?
S-Chais pas. Faut demander au chef.
C-Ok.
S-J’ai demandé au chef. Il m’a dit : des pâtes.
C- Ok. Bah des pâtes alors.
S-Ok. En plus vous êtes belle.
C-Merci.
S-Je peux avoir votre numéro SVP ?
C-Faut voir…
S-Ok. Vous me donnez une chance ?
C-Oui.
S-Voilà votre plat mon coeur.
C-Ah merci. Y’a un coeur dans mes pâtes je vois.
S-Ok. Je vais tout faire pour avoir votre numéro !
C-Vous êtes courageux !
S-Oui. Et je suis beau ou pas ?
C-Oui vous êtes beau.
S-Alors allez, donne ton numéro !!! S’il te plait !
C-Vous pouvez ramener le dessert ?
S-Voilà votre dessert mon cœur.
C-Merci. Y’a encore un cœur à côté de ce chou.
S-Allez mon cœur, mon chou… s’il te plait…
C-07 66 01 08 48… Mon chou.

(Sekou 2 R 2)

Serveur-Bonsoir Mesdames et messieurs.
Clients-Bonsoir.
S-Bienvenue au restaurant Le goût de chamboulement de Paname. Si vous voulez bien me suivre ? Voici votre table ailée.
C-Quoi ? Une table ailée ?
S-Oui. Cette table est bien ailée. Elle se déplace toute seule à la fin des repas. Installez-vous je vous prie. (Le serveur tire la chaise aux femmes pour qu’elles s’assoient). Voulez-vous passer commande ?
C-Eh bien oui.
S-Alors aujourd’hui nous avons une pizza au feu de rêve, de la viande et plusieurs variétés de quiches.
C-Pizza au feu de rêve s’il vous plait. Pour rêver.
S-Très bien. Vous allez voir, vous n’allez pas regretter.

(Damien 2R2)

Serveur-Bienvenue au restaurant du chamboulement.
Client-De rien.
S-Bon. Bon. (Le serveur fait tomber la carafe remplie de sable chaud sur le client)
C-Vous m’avez brûlé la peau !
S-Désolé Monsieur. Bon, pour votre repas, nous pouvons vous proposer des yeux de moutons préparés avec du sang de chien.
C-Pouvez vous me laisser tout seul s’il vous plait ??
S-Non ! Moi aussi j’ai faim. J’aimerais m’installer avec vous. Qu’est ce que vous ne comprenez pas vous aussi ? (Le serveur se met face au client qu’il était censé servir)
C-Bon appétit alors.
S-Toc-toc.
C-Merci.

(Awa 2 R2)

Serveur-Bienvenue au resto Le goût du chamboulement. Je suis…. Je m’appelle Lion. Je serai votre serveur durant tout votre repas. Avez-vous réservé ?
Client-Non.
S-Puis-je vous débarrasser de vos nombreux poils ?
C-Hahahaha. Bien tenté. Mais mes poils ne me quittent pas. Alors si on pouvait se concentrer sur la bouffe ?
S-Comme apéritif, nous vous proposons un cocktail d’orange, pomme, banane. C’est un cocktail sans alcool. Nous n’avons pas de cocktail avec alcool. Nous ne vous proposons pas non plus d’entrée, puisque vous n’en avez pas besoin.
C-Ah. Je vois que tu te rappelles finalement bien de moi. Et j’aime vos plats.
S-Je vous en prie monsieur l’écureuil. Aujourd’hui, le chef propose comme plat une sauce noisette, pavé de saumon fumé. C’est une sauce faite avec de l’huile de palme et d’arachide. Le saumon est cuit doucement au four.
C-J’aimerais bien déguster ce plat. Il semble bon.
(30 minutes plus tard)
S-Comment était votre repas ?
C-Merci Monsieur Lion. Très bon. Je serai là demain avec toute ma famille, mes potes, mes anciens potes, mes voisins. Je viendrai aussi avec tous les pasteurs, tous les imams de mon quartier. En gros demain, tout mon quartier sera là. Vous avez des navettes pour nous transporter et venir nous chercher ?
S-Nous avons des camions, des avions, des bateaux pour vous transporter et venir vous chercher où que vous soyez. N’hésitez surtout pas à ramener même vos morts.

(Janvier 2R2)

13 décembre 2019
T T+