traduire

Il existe des textes en langues étrangères. Ils se traduisent en d’autres langues. Les autres langues sont des langues étrangères. Un seul commun : traduire.

Giuseppe Schillaci | Onan, les Alpes et Pirandello

Et donc, si écrire n’est pas un métier, alors en ce qui me concerne autant décliner la question sur un autre mode : écrire me procure-t-il encore du plaisir ?

L’invention de Nithard, de Bernard Cerquiglini

Plongée dans les origines de la langue française, ouvrage paru aux Editions de Minuit en octobre 2018

Le Club des gourmets et autres cuisines japonaises, par Ryoko Sekiguchi (P.O.L, 2013)

Choix et présentations de textes japonais, traduits par Ryoko Sekiguchi et Patrick Honnoré, avec des illustrations de La Cocotte.

Actualité de Jacques Ancet

revue, traduction, anthologie : il serait peut-être temps de dire ce qu’on doit à Jacques Ancet

Alberto Bertoni | Je hais l’huile

Texte choisi, présenté et traduit de l’italien par Frédéric Lefebvre

André Markowicz | Chercher sans langue

texte inédit

André Markowicz, traducteur-écrivain, écrivain-traducteur

Texte d’introduction à la soirée du 5 février au Centre cerise

Aude Pivin | Retour à Berlin

Texte inédit

Auxeméry | Codex

A propos de Codex

À l’écoute : André Markowicz

Partant de cette question-amorce, "Traduire est-il impossible ?", Markowicz a parlé, et traduit, dans l’instant. Ce moment exceptionnel d’écoute, d’humanité, d’intelligence - et de douceur, à écouter.

écouter : Entre des langues, rencontre avec Camille de Toledo

une soirée proposée et présentée par Guénaël Boutouillet

écouter : « D’une rive à l’autre, traduction et poésie multilingue », rencontre avec Jean-René Lassalle et Isabelle Sbrissa

Une rencontre remue.net à la Maison de la poésie, mars 2016

écouter : Mathias Énard & Camille de Toledo
Vertiges, vestiges – Nos Europes évanouies, à venir

une soirée proposée et présentée par Guénaël Boutouillet à la Maison de la Poésie, vendredi 23 janvier 2015 à 20h

écouter : Rencontre avec les éditions Ypsilon

soirée du 16 mai 2014 avec Isabella Checcaglini, Pascal Neveu et Marie Fabre, animée par Lucie Taïeb

écouter voir : Nazione Indiana

histoire, actualité et perspectives d’un site italien
soirée remue.net du 21 avril 2017 à la Maison de la Poésie de Paris, avec Andrea Inglese, Giacomo Sartori, Francesco Forlani et Giuseppe Schillaci, animée par José Morel Cinq-Mars

« D’une rive à l’autre, traduction et poésie multilingue », rencontre avec Jean-René Lassalle et Isabelle Sbrissa

Vendredi 11 février à 20 heures à la Maison de la Poésie de Paris

« Dépérir » est-il le contraire de « périr » ?

À propos de Safe, un roman de Lucie Taïeb (éditions de l’Ogre).

Bartleby, nouvelle traduction

Le traducteur de Bartleby s’explique sur sa démarche.

Beata Berggren | Fais attention quand tu voles, Kippie !

On dit que je suis invisible dans mes plumes.

Bengt Emil Johnson | Extrait 2

Et ce que vous entendez sont seulement mes mots. Crois-moi

Bengt Emil Johnson | Souvenir d’hiver

Le jour est court et indéçu. Il suffit.

Bernard Simeone ⎜ transmettre, écrire, communiquer

Transmission, en écriture, en traduction, pourrait être synonyme de confiance faite au libre-arbitre du lecteur

Bernard Simeone ⎜Entre les langues
Biagio Cepollaro | Vers nouveaux

et il ne devrait pas il ne devrait pas y avoir autant de rage

Cendrillon, versions tibétaines

réflexions sur la "retraduction" et le concept d’« Intraduction »

Francesco Forlani | Il peso del Ciao (extraits)

fà comme l’onde qui s’ispesse et corre
du coté de l’autre et puis da ka et da là

Giacomo Sartori | Anatomie de la bataille

Tandis que se répand sur le versant sud des Alpes le nuage radioactif de Tchnernobyl, un fils revient dans sa famille et assiste à l’ultime bataille de son père, ancien officier fasciste, contre le cancer qui le ronge. Premières pages du roman de Giacomo Sartori., traduit de l’italien par Nathalie Bauer.

Guy Régis Jr | Les mots sont seuls au monde

à propos de la traduction en créole haïtien d’À la recherche du temps perdu, épisode 1

Je n’ai pas d’identité, c’est une invention de la police

Entretien avec Georges-Arthur Goldschmidt, par Laurent Margantin

Jennifer K. Dick | Betwixt

Quelques extraits de Betwixt, recueil de Jennifer K. Dick, traduits par Christophe Marchand-Kiss

Jongler | Revue de Martin Richet

"Les revues, c’est possible ?" Barrett Watten

L’intraduit se déduit de l’écart entre traductions...

invitation (de Bénédicte Vilgrain, Atelier Michael Woolworth Paris XI) à traduire le poème The Climate dont l’auteur, Edwin Denby, n’a jamais été publié en français

La Ventolière en plastique | Marius Chivu, traduit par Fanny Chartres

La Ventolière en plastique, poème de Marius Chivu traduit du roumain par Fanny Chartres, extrait d’un recueil à paraître en 2015 aux éditions de la MEO.

Longtemps je me suis couché de bonne heure. En créole

En partage, mes petites obsessions ! Bribes créoles de La Recherche, par Guy Régis Jr

Marie Cosnay | "Chez Ovide, les identités sont feuilletées et feuilletables"

Un bref entretien de Marie Cosnay avec Marie de Quatrebarbes et Maël Guesdon

Marie Cosnay | Un extrait des Métamorphoses d’Ovide

Marie Cosnay traduit un long extrait du livre I des Métamorphoses d’Ovide.

Mario Meléndez | poèmes

Extraits du recueil "Vol souterrain", traduits de l’espagnol (Chili) par Nicole Pottier.

Mehmet Said Aydın | poèmes

traduit du turc par Sylvain Cavaillès

Myrto Gondicas | Traduire du grec : de l’ancien au moderne, pour un français

Mélancolie de ces phrases, d’autant plus efficaces qu’elles télescopent passé et futur, faisant voir dans toute langue vivante une future langue morte.

Noms de plats : le nom

réflexion sur les noms de plats

nous suffisait l’urgence | poèmes d’Ingrid Bringas

Poèmes extraits du recueil "La Edad de los Salvajes", d’Ingrid Bringas, poète mexicaine née en 1985 -

Oskar Pastior | Poèmepoèmes, mode d’emploi, par Vianney Lacombe

bien sûr, la dernière ligne n’est pas la première

Ovide | Les métamorphoses, Livre XI, traduction Marie Cosnay

Fatigué, le cerf pose son corps sur la prairie

Patrick Boucheron et Camille de Toledo

conversation sur l’entre-temps et l’entre-des-langues

Pièce #2 : « L’entre-des-langues »

Conférence de Camille de Toledo à l’université d’Aveiro, les 6 et 7 décembre 2012

Rachel Blau DuPlessis, Brouillons

Ed. Corti, 2013.

Renata Morresi | Madame W

(peut-être dirait-elle "Madame W : "ne soyez pas sotte, ne prétendez rien,"

Sjón | danse grotesque

chacune traçant sa route

Soirée La tête et les cornes, le 5 mars 2015

En présence de Stéphane Bouquet, Andrea Inglese et Lucie Taïeb

Traduire Chant du mont fou de Furui Yoshikichi

Par Véronique Perrin, un abécédaire des difficultés propres à cette traduction

Walter Benjamin, vie matérielle d’une écriture

Une publication des Archives chez Klincksieck et un grand rendez-vous au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme.

Webster Ford & Soldat Inconnu

par Edgar Lee Masters & Benoît Vincent & Lucie Taïeb,
dossier Spoon River [prolongations]

André Markowicz | Un entretien aléatoire

Chaque jeudi, un poème, par André Markowicz

André Markowicz | Un entretien aléatoire

Mise en ligne du 1er septembre 2011

André Markowicz | Un entretien aléatoire (2)

Mise en ligne du 8 septembre 2011

André Markowicz | Un entretien aléatoire (3)

Mise en ligne du 15 septembre 2011

André Markowicz | Un entretien aléatoire (4)

Mise en ligne du 22 septembre 2011

André Markowicz | Un entretien aléatoire (5)

Mise en ligne du 29 septembre 2011

André Markowicz | Un entretien aléatoire (6)

Mise en ligne du 6 octobre 2011

André Markowicz | Un entretien aléatoire (7)

Mise en ligne du 13 octobre 2011

André Markowicz | Un entretien aléatoire (8)

Mise en ligne du 20 octobre 2011

Poésie scandinave

La poésie des pays du nord sous toutes ses formes passées et contemporaines, avec Bengt Emil Johnson, Jörgen Gassilewski...

Jenny Hval | Interlude Marguerite

La chanson la suit là où la parole n’arrive pas

Charlotte Vaillot Knudsen | L’enveloppe acoustique de l’anhydride arsénieux

jamais autant de piqûres de moustiques

Beata Berggren | Fais attention quand tu voles, Kippie !

On dit que je suis invisible dans mes plumes.

Sigbjørn Skåden | Le chant des travailleurs précaires

Oh zut, mon cœur s’emballe

Chantier Virgile

Un projet de traduction ouvert par Marie Cosnay

Chantier Virgile : le projet par Marie Cosnay
L’Enéide de Virgile [1.123] Chant I, par Danielle Carlès. Tempête
L’Enéide de Virgile [Chant 1, 1-11] par Jordane Berot

et Virgile au début, de nouveau

L’Enéide de Virgile : Chantier de l’hexamètre, par Danielle Carlès
1/ PATRIOTIC HYPEMARKET. FILIALE KOSOVARE.

Traduction de Patriotic Hypermarket, texte de Jeton Neziraj et Milena Bogavac.
Scène 1. Par Karine Samardžija en résidence à la Maison d’Europe et d’Orient.

2/ LIVRE D’OR

Traduction de Patriotic Hypermarket, texte de Jeton Neziraj et Milena Bogavac.
Scène 2.

3/ LE PAPILLON

Traduction de Patriotic Hypermarket, texte de Jeton Neziraj et Milena Bogavac.
Scène 3.

4/ LA GUERRE

Traduction de Patriotic Hypermarket, texte de Jeton Neziraj et Milena Bogavac.
Scène 4.