Actualité des auteurs en résidence Île-de-France sur remue.net | 19



Bonjour,

Voici la dix-neuvième lettre concernant les activités et créations des auteurs en résidence Île-de-France, que nous relayons sur remue.net.

pour remue.net,
Guénaël Boutouillet & Patrick Chatelier

pour s’abonner à la lettre d’information des résidences Île-de-France sur remue.net,
envoyer un courriel vide à cette adresse, pour se désabonner envoyer un mail vide à cette adresse (et non à l’adresse indiquée en bas de page)



Créations vidéo

Depuis 2010, remue.net réalise des vidéos en collaboration avec les auteurs en résidence, principalement des captations d’événements, rencontres, lectures... Certaines sont présentées ci-dessous avec Laure Limongi, Maylis de Kerangal, Olivier Steiner. On retrouvera l’ensemble des vidéos à cette adresse.

Les auteurs qui le souhaitent peuvent aussi travailler avec notre vidéaste, Marjolaine Grandjean, pour créer des objets vidéo : cette série avait débuté avec Pierre-Vincent Chapus et la fiction documentaire Ni vu, ni connu (L’Homme rose à La Ferme du Bonheur), puis avec deux ciné-poèmes de David Christoffel.

Aujourd’hui nous publions un très beau projet de Sedef Ecer (en résidence à la Maison d’Europe et d’Orient) autour du thème Femmes et Migrations, Le chant maternel, qu’elle présente ainsi : « Le chant maternel est un petit film qui s’est imposé à moi lors de cette résidence. La fiction s’est mêlée au documentaire, le chant s’est mêlé à la parole, l’humour s’est mêlé à la tragédie, le vrai s’est mêlé au faux et ce petit montage est venu comme ça, sans prévenir, au fil des rencontres. »


Géraldine Alibeu a terminé sa résidence
à l’école élémentaire Jules-Ferry (Asnières-sur-Seine) par cet au revoir aux cabanes. On suivra tous les détails sur le blog de la résidence.

Mehdi Belhaj Kacem est à la Générale (Paris XI), où il tient un séminaire, cycle de conférences intitulé Mehdi de 5 à 7, qui se « déroule » au rythme de deux séances par mois, et reprend en ce mois de septembre. Les captations des conférences sont réunies ici.

Marie Cosnay entame ce même mois une résidence à l’Accueil de jour Agora Emmaüs (Paris I). Elle en présente le projet.

Hélène Frédérick est à la librairie du Québec (Paris V) depuis début 2014 pour sa résidence intitulée « insoumission et littératures ». Plusieurs récits de rencontres avec des auteurs, aux si jolis titres : rien de fixe, se laisser porter, montrer sa langue ; interstices, jardin d’identités multiples.

Élisabeth Jacquet a terminé sa résidence à la Cité des métiers (Paris XIX) dont ce texte de contribution au dossier « ateliers d’écriture » constitue la postface.

Maylis de Kerangal est, à l’université Paris 8 (Saint-Denis), écrivain invité du master de creation littéraire dirigé par Olivia Rosenthal. Elle présente le projet avec les étudiantes de ce master dans cette série de vidéos qui sont un bel appel à de prochaines contributions écrites.

Arthur Larrue, à la librairie La Manœuvre (Paris XI) donne des « Leçons » mensuelles, dont la sixième, consacrée à Céline, a été filmée et est visible ici.

Laure Limongi, à la librairie le Monte-en-l’air (Paris XX) se consacre à « l’Hospitalité ». Dernière rencontre en date, filmée par remue.net : L’Hospitalité présente Link Human-Robot (Emmanuelle Grangier, Norbert Hillaire et Nao, en conversation avec Laure Limongi).

Neda Nejdana à la Maison d’Europe et d’Orient (Paris XII) revient sur ses quelques mois de résidence avec cette chronique. Elle présente également des extraits de la traduction en ukrainien d’une pièce de Matéi Visniec, ainsi que des extraits de ses propres pièces traduites en français : Ce qui ouvre les portes, Le Suicide de la solitude, et Au-delà de l’enfer qui résonne avec l’actualité dramatique qui secoue le cœur de l’Europe.

Charles Pennequin au Générateur de Gentilly (94) a fait Le Grand Écart, dont on verra bientôt des traces sur le site.

Véronique Pittolo, au CCAS/CE EDF de Chevilly-Larue, s’intéresse à l’électricité, en ateliers d’écriture - et la fée électricité traverse aussi son écriture, comme on peut le lire dans ce texte en cours : La littérature est-elle soluble dans l’électricité ?

Virginie Poitrasson, à la Cimade, anime des ateliers d’écriture dont on peut lire des traces dans sa rubrique : Atelier #6 : Les lieux où j’ai dormi ; Atelier #7 : Mon objet fétiche.

Olivier Salon, au Parc culturel de Rentilly, termine sa résidence par cette soirée de clôture le 26 septembre 2014.

Point d’orgue de la résidence d’Olivier Steiner au Refuge (Paris XII), on revivra en vidéo la soirée organisée pour le lancement du livre Les Lucioles, recueil de textes d’auteurs confirmés et de textes écrits en atelier, en soutien à l’association qui accueille les jeunes victimes d’homophobie. De nombreux invités étaient présents, parmi lesquels Dominique Blanc ou Didier Sandre.


Obliques

Ateliers d’écriture en résidence : cette rubrique transversale, au long cours, interroge cette action aux multiples facettes qu’est l’atelier d’écriture, dans le contexte de résidence et au-delà. Trois nouvelles contributions à découvrir :

Virginie Poitrasson, en résidence à la Cimade, raconte les ateliers qu’elle a animés avec des femmes migrantes.

Élisabeth Jacquet, en résidence à la Cité des métiers (Paris XIX) propose ce texte intitulé Mon métier dans la Cité.

Enfin, Olivier Steiner, en résidence au Refuge (Paris XII), dans son texte intitulé « Des rencontres », témoigne de la nécessité d’un certain lâcher-prise qu’il a découverte en cours d’exercice : « Petit à petit je me suis mis à moins travailler, à moins baliser, faisant de plus en plus confiance en la parole libre, qui s’invente. Accepter les silences, les hésitations, l’ignorance, les débordements, les "trous", c’était aussi les responsabiliser, diminuer l’écart entre eux et moi. Une façon d’être honnête, avec eux, avec moi. »"


Postfaces

Les échos des résidences se donnent à lire, voir, entendre, parfois longtemps après...

Yan Allegret a terminé sa résidence à Mains d’Œuvres (Saint-Ouen) fin 2013. Sa collecte de rêves s’exporte et continue : il en a ramené un grand nombre de l’île de La Réunion, ce qui porte le total provisoire à 100 rêves publiés sur remue.net.

Jocelyn Bonnerave, en résidence en 2011 au Muséum National d’Histoire naturelle, fit paraître en 2013 un roman intitulé L’Homme bambou, dont il nous offre une lecture-performance (captation audio).

La résidence de Daniel Foucard aux Laboratoires d’Aubervilliers s’est terminée début 2014. Il a écrit un livre, Sexes, paru août 2014 aux éditions Inculte, dont nous publions un extrait inédit, à l’occasion de son lancement le 18 septembre aux Laboratoires d’Aubervilliers.

Anne Savelli a terminé sa résidence au Centre Cerise (Paris II) fin 2013 par une soirée avec Mathilde Roux dont elle nous livre ici de belles traces en sons et en images.

Une vie à soi, de Laurence Tardieu, paraît chez Flammarion en août 2014 - extraits et commentaires d’un livre en fort lien avec ce que son auteure vécut lors de sa résidence à la FNAPSY en 2013.


11 septembre 2014
T T+