Cécile Guyonneau : La Saga des hommes assis parmi les arbres

Cécile Guyonneau est peintre. Longtemps, longuement amie de Dominique Dussidour. Elle présente au Frigo, à Albi, du 15 au 26 septembre une exposition qui est aussi une installation, cachée derrière un rideau noir et qu’on explore à la lampe de poche.

Vernissage ce mardi 15 septembre à 18h30. Laurent Grisel y lira des textes de Dominique Dussidour.

Cécile Guyonneau, en introduction à son installation-exposition et à la lecture, lira ceci :

Je voudrais répondre mieux à la question qui m’a été posée à la lecture de jeudi dernier :

« Quel lien entre cette lecture et l’expo ? »

Voilà.

J’ai des temps de latence dans l’atelier, où je travaillotte, cherchate, trifouille, lisote.

Dans ces moments, j’ai fabriqué des chaises en papier.

J’ai fait des recherches sur une nouvelle fonte (police de caractère) pour notre alphabet.

J’ai feuilleté mes archives, mes dossiers, relu des livres, pris des notes.

Des travaux épars.

Une ligne s’est dégagée peu à peu.

Tous ces hommes assis, dans mes archives, surtout des écrivains.

Tous ces hommes assis, dans mes peintures – dont un parmi des arbres.

Pourquoi ?

Repris Farenheit 451. Les hommes, les écrivains, la forêt…

Ressorti une phrase, la première de L’Enfer de Dante,

« Au milieu du chemin de notre vie, je me retrouvai par une forêt obscure… »

Et sont arrivés ces mots :

« La Saga des hommes assis parmi les arbres. »

Tout à coup, ils ont cristallisé tous les travaux épars.

Ils m’ont donné l’élan pour en faire un tout.

Ils ont donné son titre à l’exposition.

*

Et puis – retour à Farenheit – ces hommes dans la forêt autour d’un feu,

(je cite) « clochards dehors et bibliothèques dedans »,

les mots, les phrases, qui donnent musique et sens à l’infini qui nous entoure

et eux, les écrivains,

leurs récits, leurs romans, leurs recherches, leurs mots, phrases, m’ont fondée

et, comme une évidence, j’ai donné un sous-titre à cette exposition :

« Hommage aux écrivains ».

*

Et pour finir – voici le lien entre l’exposition et les lectures –

vous dire que je dédie cette exposition à mon amie Dominique Dussidour, écrivain.

Je suis heureuse de partager avec vous la lecture de quelques-uns de ses récits.

On trouvera dans cette exposition des chaises, des arbres


des textes-images


des silhouettes


et des lectures.

.

14 septembre 2020
T T+