Karin Serres au CNES (Paris I)

Karin Serres publie des textes de théâtre et des romans qui interrogent la place laissée à la nature et à l’invisible dans le monde moderne. Dans son prochain roman, provisoirement intitulé « Nager dans la nuit », elle souhaite approfondir cette question, à travers le récit de trois femmes, dont une exploratrice spatiale, en quête d’autres formes de vie.

Bibliographie
Elle a publié des pièces de théâtre à L’Ecole des loisirs, aux éditions Théâtrales, ou Espace 34... et trois romans : Monde sans oiseaux (Stock, 2013) ; Happa No Ko, le peuple de feuilles (Le Rouergue, 2018) ; et Les silences Sauvages (Alma, 2019).
Biobibliographie complète sur le site de la M.e.l.
Son site personnel : http://www.karinserres.com

Son projet de résidence
Les rencontres de l’autrice avec des spationautes et des scientifiques lui permettront d’appuyer son travail d’écriture de fiction sur une base concrète et précise. Elle présentera son projet aux lecteurs et aux lectrices de la revue Espace(s) publiée par l’Observatoire de l’Espace du CNES, à laquelle elle a déjà contribué à plusieurs reprises. Elle partagera également son travail en cours avec les élèves du lycée Lavoisier à qui elle proposera des ateliers d’écriture s’appuyant sur sa recherche et sur les ressources documentaires du CNES. Un recueil des œuvres des élèves fera l’objet d’une présentation finale.

La structure d’accueil
L’Observatoire de l’Espace est le laboratoire culturel du Centre national d’études spatiales (CNES), établissement public chargé d’élaborer et de proposer au gouvernement le programme spatial français et de le mettre en œuvre. L’Observatoire de l’Espace a pour vocation de bâtir des rapports nouveaux entre la culture et l’Espace.
Il a accueilli en résidence Eric Pessan en 2020.