• Patrizia Vicinelli | Ce poète menteur a fait le point. Si j’aime...

    Trois poèmes inédits, traduits par Luc Bénazet et Fabiana Bartuccelli

  • Philippe Barma | Sur la pierre des Rutènes

    Déambulation dans la cathédrale de Rodez ; une vague réminiscence du mythe d’Orphée ; l’outrenoir de Pierre Soulages dont le musée se situe non loin de cette cathédrale avec le Café Broussy.

  • Apolline Brechotteau | Qu’est-ce qu’en pense Didi ?

    Citer la science et les grands de ce monde ne changera rien, le sort en est jeté : derrière les mots, ta parole est solitaire, ne la fous pas en l’air.

  • Dominique Cerf | So

    lecture (vidéo) de Dominique Cerf.

  • Ciels, visage, lecture musicale, deuxième extrait

    Un extrait de Ciels, visage, de Sereine Berlottier, sur une composition sonore de Jean-Yves Bernhard.

  • Anne Barbusse | Ma douleur planétaire

    Trois poèmes inédits

  • Border, Jacques Houssay

    une lecture d’Eric Darsan du livre paru chez Le Nouvel Attila en 2019

  • Laure Gauthier | Eclectiques Cités

    Paru chez Acédie58 (mars 2021)

  • Myriam Oh | J’ARRIVE (tu peux mettre la table)

    Le poème est promesse. Action. Il arrive. Il est là. Il va l’être. Il te parle déjà. L’entends-tu ?

  • Safia Elhillo | En mémoire de Kamau Brathwaite

    Un poème de la poète soudanaise Safia Elhillo, traduit par Roxana Hashemi

  • Valérie Rouzeau éphémérides

    En dates ordonnées de mai à décembre 2019, désordonnées par souvenirs et amitiés, une nouvelle forme de proses et de poèmes mêlés

  • MoMo BasTa, de Frédérique Germanaud

    extrait du récit paru aux éditions Isabelle Sauvage sur l’artiste plasticien et performeur

  • Sarah Kéryna | Le reste c’est la suite

    Extrait d’un livre paru aux éditions Les presses du réel (collection Pli)

  • Voi che sapete che cosa è amor / Une expérience de lecture

    Comment, en creusant au plus près ce qui fit le vif de sa clinique avec des tout-petits, la psychanalyste Nicole Yvert cherche à transformer l’expérience du transfert en une expérience de lecture pour le lecteur.

  • Ilias Borgor | Chapitres

    La suite intitulée « Chapitres » est ce qui reste quand on tente d’écrire un ou deux romans, qu’on les détruit, qu’on en recueille les copeaux et qu’on les agence comme en rêve.

  • Samira Negrouche | Traces

    Extrait d’un livre paru aux éditions Fidel Anthelme X

  • Denise Le Dantec | Enheduanna La femme qui mange les mots

    Atelier de l’agneau éditeur, Collection cordelle, 2021

  • Ilias Borgor | Articles

    Il ne faut pas lire la presse. Il faut la dé-lire. De cet axiome sont nés ces « Articles », qui pillent arbitrairement parmi les rubriques, échos et faits divers parus dans le quotidien La Montagne à l’été 2007, et qui recomposent le journal halluciné d’un sujet parti en vacance(s).

  • Dominique Cerf | Qu’est-ce que je dois

    Lecture (vidéo) de Dominique Cerf. Extrait du livre "Il y a quelqu’un là-dedans" (Al Dante, Les Presses du réel).

  • Pierre Drogi | pour alexis : dérive résidu rémanence

    Un poème inédit de Pierre Drogi

Traduire Le Petit vélo de Perec... O pedalear cuesta arriba

Où l’on voit que Le Petit vélo de Perec est une grande œuvre autant qu’une prouesse rhétorique et où l’on partage quelques "trucs" de son traducteur espagnol.
Par Hermes Salceda.

Anton Beraber | Trésor des traversées possibles | Semaine 18

Du lundi 3 au dimanche 9 mai.

Abécéd’Autres - I d’Instinct avec Léa Salomon

Une chronique sonore d’Anne Mulpas, en résidence à la Maison de la Poésie de Paris — Poème 7. Aujourd’hui, l’Abécéd’Air est un Abécéd’Autres et c’est le I d’Instinct en compagnie de la danseuse Léa Salomon, sous la forme d’un poème entretien

Benoît Artige | Figures libres, Eugène Onéguine

De la Russie, il ne connaissait que l’Eugène Onéguine de Pouchkine...

Théo Robine-Langlois | Le Gabion

Premières pages d’un nouveau livre de Théo Robine-Langlois

Devant l’immense | Rebecca Elson, Sika Fakambi 5/5

Devant l’immense 5/5 | Rebecca Elson, poèmes traduits par Sika Fakambi

Anton Beraber | Trésor des traversées possibles | Semaine 17

Du lundi 26 avril au dimanche 2 mai

Matthieu Guérin | Chambre des enfants - 2 - 3 (8)

Leur grand-mère a fait installer des lits superposés dans la chambre

Être vivant, pour vous, c’est quoi ?

Les élèves comédiens de l’ESCA avec Julien Thèves — Héloïse, dans son texte, dit qu’être vivant c’est respirer. Bien d’autres choses encore. Et pour ses camarades, c’est quoi, être vivant ?

Le retour

un court récit d’Ameziane Kezzar (en résidence au Centre culturel franco-berbère, Drancy)

Grégory Rateau | Poèmes

Cette série de poèmes m’a été inspirée par mes errances roumaines. Tout ici m’a ramené à l’enfance, l’exil étant parfois le meilleur moyen de cheminer vers soi.

Les Bâtardes

Récits de Arelis Uribe

Abécéd’Air et de Feu - P de Porte

Une chronique sonore d’Anne Mulpas, en résidence à la Maison de la Poésie de Paris — Poème 6. Une lettre > un mot et le voyage commence, l’imaginaire se déplie, combine intime, social et politique, récit vrai et fictif

Vendredi et d’autres jours 12/

Cécile Wajsbrot à la librairie Vendredi (Paris) — Suite et peut-être fin de l’entretien avec le libraire Julien Viteau

On s’est dispersés

par Antonin Crenn — Avril au lycée Charles-de-Gaulle : le lycée fermé, chacun reste dans son coin et continue à écrire (ou pas).

Devant l’immense | Rebecca Elson, Sika Fakambi 4/5

Devant l’immense 4/5 | Rebecca Elson, poèmes traduits par Sika Fakambi

Anton Beraber | Trésor des traversées possibles | Semaine 16

Du lundi 19 avril au dimanche 25 avril.

Anton Beraber | Trésor des traversées possibles | Semaine 15

Du lundi 12 au dimanche 18 avril.

Natalia Ginzburg | Les petites vertus

Ce que sont Les Petites vertus de Natalia Ginzburg ? Onze portes qui donnent chacune sur un univers singulier, tendre et cruel, drôle et attachant, qu’on voudrait ne pas avoir à refermer.

Laurent Herrou | Le présent, pur et simple

Chronique du quotidien : se battre, pour quoi faire ?
Parallèle entre l’auteur et le personnage de Carol, dans la série The Walking Dead.

Devant l’immense | Rebecca Elson, Sika Fakambi 3/5

Devant l’immense 3/5 | Rebecca Elson, poèmes traduits par Sika Fakambi