Benoît Artige, Frédéric Khodja | Les archives italo-suisses du voyageur japonais, 2

images de Frédéric Khodja / textes de Benoît Artige
Une série à suivre en son intégralité ici



©frederickhodja


Sur quelques kilomètres, la frontière entre les deux pays se matérialisait par un gouffre profond et très étroit au fond duquel coulait un mince filet d’eau. On rapportait à propos de ce lieu nombre d’histoires invraisemblables inventées sans doute pour impressionner et retenir le voyageur de passage : c’est ici qu’autrefois les condamnés à mort étaient précipités dans le vide et la coutume exigeait désormais de jeter à la place une petite amulette pour se prémunir de subir le même sort. Des babioles à cet effet étaient vendues le long de la route qui menait au précipice. Bien que ne croyant en rien à aucune de ces sottises, Monsieur Sôseki se plia, ravi, au rituel. Il faut dire que malgré tout ce folklore, l’endroit dégageait un charme un peu terrifiant qu’accentuait la brume non encore dissipée du matin.



Frédéric Khodja
Né en 1964, Frédéric Khodja vit et travaille à Lyon — il collabore régulièrement avec d’autres artistes et écrivains, notamment pour les éditions du Chemin de fer.
Documents d’artistes
Galerie Françoise Besson /
Site personnel / archives 2000 / 2013


Benoît Artige
Né en 1983, Benoît Artige vit et travaille en Île-de-France. Il a publié des textes (nouvelles, récits de voyages, poésies) dans plusieurs revues (Patchwork, Jef Klak, Ce qui reste…) ainsi que des recensions pour La Cause littéraire. Depuis 2015, il tient le blog Écrivain en chantier.

7 novembre 2016
T T+