Goria : Il paraît, 444 nouvelles du monde entre 1995 et 2003

Ces « Il paraît », raconte Goria, sont d’abord apparus dans mon labo photo. Quand j’entreprends une série de tirages photographiques, pendant plusieurs heures, dans le noir, la radio est en marche. Du flux des propos, il arrive qu’une information se détache, forçant l’écoute. Ces bribes ont fait intrusion dans le temps compté du laboratoire puis ont persisté, reformulées mentalement, machinalement, pour être mémorisées au plus juste, au plus court, avant d’être fixées par une phrase écrite. Entre l’écoute distraite et l’objectivité de l’énoncé final, « Il paraît » ouvre le même espace que le déclic dans une prise de vue.

On peut lire ces bribes, ces éclats tels qu’ils se succèdent dans le livre, par exemple :

176 : Il paraît que les éléphants émettent des infrasons provenant d’une membrane située sur leur front.
177 : Il paraît que Jean Hélion, en voyage en Union soviétique en 1931, n’a pu voir ni Lissitzki ni Malevitch, tous deux en fuite.
178 : Il paraît que « La Vache qui rit » a fait un procès à un fromage qui s’appelait « La Vache sérieuse » et l’a gagné.
179 : Il paraît que Kahnweiler envoyait régulièrement aux peintres cubistes les photographies en noir et blanc qu’il prenait de leurs tableaux quand ils entraient dans le stock de sa galerie.

A cette succession aléatoire des atomes d’un monde condensé (la syntaxe qui ordonne le monde peut aussi bien le désordonner), on peut préférer s’en tenir à un certain angle, un certain point de vue. Dans ce cas on choisira de lire selon un des index alphabétiques : index des noms de lieux (océan, Ozouer-le-Voulgis, Palestine, Panama, Paradis), index des noms de personnes et de peuples (Duchamp Marcel, Duchenne de Boulogne, Dumas Alexandre, Egyptiens, Einstein Albert, Eisenstein Serguei), index des noms d’animaux, de plantes et végétation (abricot, acacia, âne, anguilles), index des notions, perceptions et outils de communication (mémoire, milliers millions milliards, mort, mots, moyens de transport, musique).

Il paraît de Goria a paru aux Editions centpages qui publient également des textes de Roberto Alt, Auguste Blanqui, Frans Masereel, Herman Melville.

15 février 2004
T T+