Actualités Perec : W ou le souvenir d’enfance, lecture

W ou le souvenir d’enfance de Georges Perec sera lu par Carlo Brandt
le lundi 27 mars 2006 à 20 h 30 au Musée d’Art et d’Histoire du Judaïsme :
Hôtel de Saint-Aignan
71, rue du Temple,
75003 Paris


« Il y a dans ce livre deux textes simplement alternés ; il pourrait presque sembler qu’ils n’ont rien en commun, mais ils sont pourtant inextricablement enchevêtrés, comme si aucun des deux ne pouvait exister seul, comme si de leur rencontre seule, de cette lumière lointaine qu’ils jettent l’un sur l’autre, pouvait se révéler ce qui n’est jamais tout à fait dit dans l’un, jamais tout à fait dit dans l’autre, mais seulement dans leur fragile intersection.

L’un de ces textes appartient tout entier à l’imaginaire : c’est un roman d’aventures, la reconstitution, arbitraire mais minutieuse, d’un fantasme enfantin évoquant une cité réglée par l’idéal olympique. L’autre texte est une autobiographie : le récit fragmentaire d’une vie d’enfant pendant la guerre, un récit pauvre d’exploits et de souvenirs, fait de bribes éparses, d’absences, d’oublis, de doutes, d’hypothèses, d’anecdotes maigres. Le récit d’aventures, à côté, a quelque chose de grandiose, ou peut-être de suspect. Car il commence par raconter une histoire et, d’un seul coup, se lance dans une autre : dans cette rupture, cette cassure qui suspend le récit autour d’on ne sait quelle attente, se trouve le lieu initial d’où est sorti ce livre, ces points de suspension auxquels se sont accrochés les fils rompus de l’enfance et la trame de l’écriture. » (Georges Perec.)

Réservation par mél
ou par téléphone au 01 53 01 86 48, du lundi au vendredi de 12 h 30 à 16 h 30.



Rappelons la très accessible étude d’Anne Roche (collection Folio) ; on poursuivra la réflexion avec Antoine Lambermont et L’alpha du W : l’incitation à l’écriture dans W ou le souvenir d’enfance

17 février 2006
T T+