ENQUÊTE ONIRIQUE A NANTERRE


Photo Cynthia Charpentreau

« Le rêve est un événement commun et pour une grande part collectif – tout le monde sait que tout le monde rêve ! Il est aussi un événement singulier : personne ne peut rêver à ma place ; un rêve est une expérience strictement personnelle. En cela, il est comme une prière. »
Tobie Nathan, La Nouvelle interprétation des rêves.

Réfugiés du sommeil

Je suis écrivain, fasciné par les villes – la façon dont les habitants les occupent, les pratiquent, donnent vie à leur ville. À Nanterre, je voudrais explorer la face cachée de la Cité - située dans les rêves de ses habitants.

Mon projet consiste à recueillir des « récits de rêve » faits par des habitants de Nanterre, afin de dresser une série de « portraits » de rêveurs, et de décrire les « endroits » de la ville où ils habitent.

Je souhaite partir à la recherche de « récits de rêves » - comme les comités d’aide aux réfugiés recueillent des « récits de vie ». Car ne sommes-nous pas tous des « réfugiés du sommeil » ?

Chaque « récit » sera l’occasion de faire un portrait du rêveur et de son quotidien, de ses passions et de ses craintes, ou bien un relevé des lieux où il vit ou qu’il parcourt.

« Les dormeurs sont auteurs des choses qui se produisent dans le monde et ils aident à les produire. »
Héraclite.

Rêves américains, pendant la campagne de 2012

Ce projet est né d’une expérience faite à la Nouvelle Orléans, au cours des élections américaines de 2012.

Je faisais un reportage pour Les Inrockuptibles. Après avoir suivi les volunteers d’Obama à Miami, où la campagne battait son plein, la Floride étant un swing state, je me suis retrouvé en Louisiane, où selon la logique des safe states, les jeux étaient faits. La campagne politique semblait un peu lointaine, il fallait trouver d’autres angles d’attaque…

Outre une enquête pour les Inrocks sur un quartier dévasté par Katryna et non encore réhabilité par la ville ni l’Etat, le Lower 9th Ward, j’ai fait des interviews de personnes sur leurs rêves, grâce à l’Alliance française. Ces textes, d’un journalisme indirects, on été publiés par une revue, ça presse.

J’ai souhait importer cette expérience en France, dans une ville laboratoire, Nanterre, en période électorale. Certains auront peut-être reconnu l’influence du livre de Charlotte Berardt qui a recueilli les rêves d’Allemands pendant la montée du nazisme, dans son livre, Rêver sous le IIIe Reich...

Enquête sur les songes

Pour ce projet d’enquête très particulière, je cherche des méthodes et des dispositifs aptes à créer la situation de « récit de rêve ». Ateliers d’écriture, errances psychogéographiques dans la ville avec des photographes, Marie-Sophie Leturcq et Cynthia Charpentreau, rencontres de hasard, collaboration avec des lieux et des structures (théâtre, associations, université, hackerspace, maison d’arrêt, entreprises…)

Mes questions pourraient se poser en ces termes :

Le rêve peut-il être considéré non seulement comme symptôme de l’actualité dans le psychisme du citoyen, mais aussi en tant qu’événement social et politique ?

Dans quelle mesure le rêve peut-il nous informer sur l’actualité vécue des acteurs de la vie sociale et politique ?

Quelle démarche, quelles méthodes, quels dispositifs mettre en place pour accéder au témoignage de cet « événement » si particulier : le rêve ?

Mais aussi, peut-être et surtout, quelles situations cette enquête va-t-elle produire, et quelles portes de quels labyrinthes va-t-elle ouvrir sur mon chemin ?

« (…) le rêve serait une place publique d’un certain type, un espace collectif au cœur de la personne, susceptible d’être investi par des « autres ». »
Tobie Nathan, La Nouvelle interprétation des rêves.

6 mai 2015
T T+