L’un des deux battants...


Soudain, la vision de l’intérieur de l’ogive renvoie au film "Le Procès" d’Orson Welles : cette porte du numéro 94 de l’interminable rue La Fayette écrase de toute sa hauteur le présumé coupable de l’avoir franchie...

L’un des deux battants est ouvert, mais il faut sans doute une force herculéenne pour libérer totalement l’entrée. On se souvient d’Anthony Perkins (et des décors) dans l’adaptation au cinéma, en 1962, de ce livre de Franz Kafka.

La même année, Orson Welles, cinéaste au cigare-caméra, avait aussi joué le rôle de Benjamin Franklin dans un film de Jean Dréville. Son titre : "La Fayette".

15 décembre 2004
T T+