La résidence de Neda Nejdana – Chronique

4 avril SOIREE POUR LA PARUTION AUX EDITIONS L’ESPACE D’UN INSTANT DE N.I.M.B.Y. ET DIALOGUES AVEC UN CALENDRIER BULGARE DE VERONIKA BOUTINOVA
préface de Louise Doutreligne. Lecture d’extraits par Delphine Brual, Laurent Claret, Michel Cochet et Hervé Dubourjal, suivie d’une rencontre avec l’auteure,
médiation de Neda Nejdana, artiste en résidence à la MEO

En partenariat avec le Centre national du Livre et A mots découverts

N.I.M.B.Y. : à Calais, Jean-Bert loue sa chiotte-douche aux migrants de passage, profitant de la misère des étrangers pour adoucir un tant soit peu la sienne ; c’est dans cette pièce sordide qu’il assistera malgré lui à l’accouchement d’une réfugiée africaine.

Dialogues avec un calendrier bulgare : un quinqua solitaire discute avec la femme dénudée d’un calendrier érotique, qui prendra bientôt chair pour le supplier de lui faciliter l’obtention de la nationalité française.


Veronika Boutinova est une auteure du lieu : ses personnages en errance cherchent un endroit où vivre bien. Ses deux pièces nous parlent aussi de l’accueil fait en France à des hommes, des femmes en quête d’un quotidien banal et sécurisant. Les situations sont rudes, les relations humaines rugueuses. Pourtant il se dégage des pièces de l’auteure et de sa langue poétisée un humour ténu, grinçant, et surtout un souci d’humanité, un appel à la lucidité et à l’altruisme.

Après la lecture j`ai modéré la discussion autour des problèmes présentés dans ces pièces.


5 avril. Participation à la discussion AU FESTIVAL DES LECTURES SCENIQUE INFLUENSCENES A FONTENAY-EN-SCENES / FONTENAY-SOUS-BOIS.

Diable de Balkans, texte d’Almir Imširević

traduit du bosniaque par Mireille Robin avec le soutien d’Eurodram

et publié aux éditions l’Espace d’un instant avec le soutien du Centre national du Livre.


Direction Dominique Dolmieu

avec Céline Barcq, Laurent Claret, Franck Lacroix, Marc Ségala, Christophe Sigognault et Federico Uguccioni

une production du Théâtre national de Syldavie / Maison d’Europe et d’Orient

en partenariat avec Influenscènes et Fontenay-en-Scènes / Fontenay-sous-Bois


"Le Diable des Balkans est encadré par deux répliques injonctives du diable : « Feu ! » Au début de la pièce, les partisans attendent un Godot qui s’appelle… Josip Broz Tito. Le héros et la pièce elle-même se fondent sur la vie et l’œuvre de Vitomil Zupan, né à Ljubljana en 1914, ancien partisan ayant perdu ses illusions sur la révolution, et dont les écrits, qui traitent du pouvoir et des qualités humaines, ont été méjugés parce qu’il y évoquait la vie sexuelle des partisans. Le héros urbain d’Imširević, comme le personnage éponyme de la pièce Aleksandar aux mains vides (1961) de Zupan, est accablé par son passé et n’a confiance ni dans la réalité, ni dans l’avenir. Dans Le Diable des Balkans, l’agonie de l’individu et du régime communiste est accompagnée de communiqués, à intervalles réguliers, sur l’état de santé du président en train de mourir ; à la fin de la pièce, seul le silence règne devant la tombe du maréchal Tito, jusqu’au commandement final du diable." Sava Andjelkovic


10 AVRIL. CONFERENCE À LA BULAC



RENCONTRES : REGARDS SUR LE MONDE A GEOMETRIE VARIABLE :


Les lieux de la traduction : revues, résidences, institutions

Table ronde avec Dominique Dolmieu, metteur en scène (artiste associé à la Maison d’Europe et d’Orient), Ghislaine Glasson Deschaumes (revue Transeuropéennes), Neda Nejdana, auteure et traductrice (coordinatrice du comité ukrainien d’Eurodram) et Sarah Cillaire, Monika Prochniewicz et Karine Samardzija (traductrices, revue Retors).

Auditorium de la BULAC à Paris 13e.

– Ghislaine Glasson Deschaumes présente la réflexion menée dans le cadre de Transeuropéennes, notamment le Projet coopératif pour la traduction des sciences humaines et sociales, ce qui permet d’introduire la problématique

– Sarah Cillaire, Monika Prochniewicz, Karine Samardzija présentent la revue Retors (origine de la revue, le virtuel comme lieu de traduction, les choix de textes)

– Dominique Dolmieu présente le travail de la MEO pour la diffusion des traductions (mises en scène, éditions, résidences) et le réseau Eurodram

– Neda Nejdana, auteure et traductrice, actuellement au début de sa résidence à la MEO, évoque les lieux de traduction des textes dramatiques en Ukraine (dispositifs de soutien, revues, action des centres culturels, festivals) et la circulation de ses propres textes traduits.


14 AVRIL. PARTICIPATION A LA SOIREE A L’EST où l’on a présenté un fragment d’une pièce ukrainienne La sonate pathétique de M.Koulich traduite par Sylvie Gaire-Nelep.


Alain Carbonnel, Brice Cousin, Christophe d’Esposti, Pauline Jambet, Marie-Christine Mazzola, Malvina Morisseau et Pierre-Benoît Varoclier

Le Jeune théâtre national est heureux de vous inviter à une soirée de lectures autour de textes théâtraux des pays de l’Est. Nous vous proposons de découvrir l’écriture de quatre auteurs sélectionnés par notre comité de lecteurs et publiés aux éditions l’Espace d’un instant : Ennemi public, d’Istvan Tasnadi, Si c’était un spectacle, d’Almir Imsirevic, Meuh !, de Zourab Kikodzé et Gaga Nakhoutsrichvili et Avant hier, après demain, de Gianina Carbunariu.

Vous pourrez ensuite choisir vous-même un texte parmi une sélection effectuée par la MEO, que nous aurons le plaisir de lire tous ensemble, et pourrez également à votre tour nous faire connaître un auteur de l’Est, en amenant un texte qui vous tient à cœur.

La préface et la postface pour le livre La sonate pathétique de M.Koulich.


10 MAI. PRESENTATION « LE DRAME ET LE THEATRE UKRAINIEN CONTEMPORAIN » AU CLUB LITTERAIRE UKRAINIEN.

– Les pièces et spectacles ukrainiens illustrées par des photos et vidéos.

– Le projet multimédia « Avant-scène » du Centre national théâtral Less Kourbass à Kiev.

– Le Maidan théâtral et autres projets.


Présentation « Le théâtre pour le jeune public en Ukraine » pour le projet « Labo 7 » à la SACD.



12-15 mai. Participation à la REUNION D’AUTEURS ET DE TRADUCTEURS du RESEAU EURODRAME de la traduction théâtrale de la MEO à Pristina (Kosovo).




16 mai. PRESENTATION DU DRAME UKRAINIEN à Chtip, Macédoine.

La conférence est consacrée aux styles différents des pièces et des spectacles ukrainiens. La représentation du spectacle Le suicide de solitude, pièce de Neda Nejdana à Chtip.



17-18 MAI. PARTICIPATION AU 4TH EDITION DU POLIP - FESTIVAL INTERNATIONAL LITERAIRE A PRISTINA. La lecture des poésies. La participation à la conférence « La littérature contemporaine, le théâtre et les réalités politiques nouvelles autour de l’UE ».


Participation au FESTIVAL L’EUROPE DES THEATRES - festival européen de la traduction théâtrale à la MEO à Paris : « Carte blanche à Neda Nejdana ».


21 mai. CARTE BLANCHE à Neda Nejdana

Rencontre avec Neda Nejdana,

en résidence à la Maison d’Europe et d’Orient dans le cadre du programme de résidence d’auteurs du Conseil régional d’Ile-de-France.

La conférence est consacrée à la dramaturgie ukrainienne contemporaine suivie d’une lecture d’extraits de pièces de Neda Nejdana Ce qui ouvre la porte et Suicide de la solitude ainsi que de La Sonate pathéthique de Mykola Koulich (à paraître aux éditions l’Espace d’un instant, préface de Neda Nejdana), textes traduits de l’ukrainien par Estelle Delavennat et Sylvie Nelep

avec Céline Barcq, Franck Lacroix, Aurélie Morel, Christophe Sigognault et Théo Sigognault

direction Dominique Dolmieu (Théâtre national de Syldavie)



Cabaret de la traduction théâtrale au FESTIVAL L’EUROPE DES THEATRES - festival européen de la traduction théâtrale à la MEO à Paris. La présentation des fragments des pièces de l’auteur ukrainien Olexandre Viter Labyrinthe et de Au-delà de l’enfer par Neda Nejdana avec des acteurs français.


30 mai Bar du théâtre du Vieux Colombier, 21 rue du Vieux Colombier 75006 PRÉSENTATION DU DRAME UKRAINIEN CONTEMPORAIN : https://www.facebook.com/events/1513128695573932/?ref_dashboard_filter=upcoming

CRFU (Centre des Relations France Ukraine) propose une lecture / rencontre autour des textes de Neda Nejdana et Olexander Viter, En présence de Neda Nejdana. Quels enjeux pour le théâtre en Ukraine aujourd’hui ?

Rencontre avec la dramaturge Neda Nejdana qui présente les tendances et les projets des pièces en Ukraine, la lecture des fragments des pièces ukrainiennes en français.




19-29 juin. Participation au FESTIVAL INTERNATIONAL « NEW PLAYS FROM EUROPE » A WIESBADEN comme « patron » de l’Ukraine.

J’ai vu aussi plusieurs spectacles et des lectures scéniques dans différents théâtres. Parmi eux : à la Maison d’Europe et d’Orient, au Tarmac, à l’Echangeur, à la Comédie francaise, à l’opéra Bastille, au Théâtre du Soleil, au théâtre Aco Chopov de Chtip, au Théâtre national de Pristina, plusieurs théâtres au festival « New plays from Europe » à Wiesbaden etc.



LES TEXTES :

– Préface pour l’édition de M. Koulich.

– Traductions des pièces de M. Visniec.

– Annotations des pièces ukrainiennes.

– Traductions des pièces ukrainiennes de N.Nejdana, O.Viter.

nedanejdana[at]yahoo.com, nejdana.ucoz.ua, kurbas.org.ua


LES ARTICLES (INTERVIEWS)

http://linsatiable.org/?L-Occupation-des-monstres

http://gazetajnk.com/?cid=1%2C964%2C8244

http://iris.mk/index.php/vesti/lokalnivesti/10000-2014-05-16-15-11-04

http://www.utrinski.mk/?ItemID=DB2464749CAA80469D636F858729B96A



Neda Nedjana

19 juillet 2014
T T+