Thomas Mathieu | Orsaygate

Peu avant mon arrivée au Lycée Utrillo, une professeure avait organisé une sortie scolaire au musée d’Orsay. Les vigiles du musée accueillent la classe à coup de « fermez vos gueules », leurs crient dessus et traquent les élèves dans le musée jusqu’à ce que la classe craque et s’en aille de ce lieu où clairement, ils ne sont pas les bienvenus.

La professeure raconte cette sortie sur un statut facebook. Le texte est partagé des milliers de fois et la presse commence à parler de l’histoire :
 http://www.liberation.fr/debats/2016/12/15/meritocratie-et-apartheid-au-musee_1535533

Des élèves font une manifestation pour protester contre cette discrimination : 
http://www.leparisien.fr/stains-93240/stains-apres-la-polemique-du-musee-d-orsay-les-lyceens-d-utrillo-manifestent-15-12-2016-6460395.php
Les élèves sont rejoins par le mouvement "Touche pas à ma ZEP"
https://fr-fr.facebook.com/touchepasmazep/

D’autres histoires ressortent, notamment une page web du musée d’Orsay indiquant que contrairement aux autres lycées qui ont le droit d’amener des groupes de 30 élèves, les lycées REP et ZEP, n’ont le droit d’amener que 20 élèves maximum, ce qui rend une visite de classe impossible. ( la page a été supprimée depuis ) 
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20170408.OBS7755/le-musee-d-orsay-de-nouveau-accuse-de-discriminer-des-eleves.html

Et donc moi j’arrive après ça avec mes dessins dans ce même lycée… Que faire ?
 J’ai proposé à une classe de reprendre des images de tableaux du musée d’Orsay, et de les détourner à leur sauce, en s’insérant dans le tableau ou en y incluant leurs blagues, leurs références, leurs idées. De cette façon, ils s’approprient ces images, qui deviennent leurs dessins.







25 avril 2017
T T+