Un roman recto-verso de douze mètres de long

Le rouleau manuscrit des Cent Vingt Journées de Sodome ou l’École du libertinage du marquis de Sade est exposé au rez-de-chaussée de l’Hôtel de la Salle, 21 rue de l’Université, Paris 7e, jusqu’au 18 janvier 2015.
Ouvert du mardi au dimanche de 10 heures à 19 heures,
le jeudi de 10 heures à 21h30.


 

 

Écrit à la Bastille durant l’automne de 1785, le premier roman de Sade se déroule dans le château de Silling. Ce château il l’a construit phrase à phrase, conduisant personnages et lecteurs par une route « difficile, tortueuse et absolument impraticable sans guide ».

Le rouleau manuscrit matérialise les trente-sept soirées au cours desquelles la main de Sade a mené le travail de la fiction à travers scènes, images et récits. L’écriture est minuscule, malaisément déchiffrable. Pas d’espace entre les lignes. Les ratures sont rares, il y a eu des brouillons, ils n’ont pas été retrouvés. On devine des traces de colle à la jonction des feuilles. Chacun des possesseurs du manuscrit a dû en prendre soin à sa façon car le papier n’est ni rayé ni déchiré. Parfois l’encre a un peu blanchi sans pourtant s’effacer.


 

12 novembre 2014
T T+