Pierre Drogi | considérations pluvieuses, mèche mouillée

considérations pluvieuses, mèche mouillée



des hélicoptères comme des guêpes se précipitent silhouettes trapues filent au ras des arbres


la pageentière d’argent
murmure
salutation et franchise
il faudra bien traverser pour échanger les voix


d’une rive à l’autre
 sans emprunter les ponts
des raisons d’espérer ? Donne-les .
Mais.
Donne aussi les codes .


la surface glisse une salutation anonyme au bord de l’aplomb
 au confin de la chute dévide les fils des cordelettes bredouillantes
et brillantes
qui courent la peau et le débordement du ciel



« la brutalité du monde plus forte que nous »éclats / déflagrations /
bombes labourent la terre parmi les aubépins

on perçoit hors-champ deux voix
d’homme et de femme
entre elleshésitent
s’interrogent
s’interrompentalternent









devant ce blanc incroyable des mouettes
saisi
deux saponaires
dans le pré


sterne aiguësuture agilealgue
au poisson,immobile,galvaniste en esprit


quand on réprouve le tranchant de ce monde inique
pilote inexpérimentéexpérimente,pilote
ta mémoire :
elle aspire dans le doute
à multiplier les grottes

pour abriter les voix
 

3 juillet 2022
T T+