Askarkids, un atelier photo en Palestine

« Askarkids, un atelier photo en Palestine » vient de paraître aux éditions de Juillet.


Jacques Josse avait rendu compte de Destins clandestins. Les réfugiés après Sangatte du photographe indépendant François Legeait.

Entre mai 2009 et février 2010, François Legeait a organisé et animé des ateliers photo au centre social du nouveau camp d’Askar, à Naplouse, Palestine.

« Agés de 9 à 15 ans, la plupart n’avaient jamais tenu un appareil photo. Les apprentissages de l’atelier ont été photographiques, bien sûr, écrit-il dans l’avant-propos, mais pas seulement : poser son regard, prendre son temps, trouver l’angle. Penser non pas à ce que l’on voit, mais à ce que l’on montre. L’exercice a finalement consisté principalement à chercher à comprendre, à interpréter le quotidien. À dégager du sens, en un mot à réfléchir. Technique et technologie ne sont pas essentielles ; ce sont avant tout le regard et l’envie de dire qui sont décisifs.
19 shebabs en font ici la démonstration avec talent. »

Ce sont leurs photos qui composent Askarkids : le visage d’une petite sœur, d’un père, des copains qui jouent aux billes, un enfant qui se met à danser en voyant qu’il est photographié, un adolescent qui saute sur un toit, un âne, un champ d’oliviers… le camp d’Askar vu par des enfants qui y sont nés, qui y grandissent, y vivent au quotidien.


Bookmark and Share

Dominique Dussidour - 7 juillet 2010