Fabienne Swiatly | Mère éléphante 12 - soupir


Sur facebook, j’aime regarder les photos de Jacques Séréna. Photos troubles de ses fiévreuses. Fiévreuse, terme qu’il avait utilisé pour qualifier le type de femme qu’il aime alors que nous discutions ensemble à la Fête du livre de Bron, et que nous avions ri parce qu’il faut avouer que je n’ai rien d’une fiévreuse.
Pendant une année, j’ai demandé à mon amoureux de me photographier nue, de nuit éclairée par les phares de sa camionnette. J’ai aimé cette expérience, même si nous avons eu de fois des problèmes avec les gendarmes. Je n’ai rien su faire de ces photos. Je ne sais même pas où elles sont classées.
Ne pas vouloir exister partout.

Fabienne Swiatly - 28 avril 2015