Caroline Boidé à la Maison de l’Amérique latine (Paris VII)

© Daniel Mordzinski

Caroline Boidé est romancière et poète.
Son projet d’écriture, né de la rencontre avec l’écrivain chilien Luis Sepúlveda et sa femme, la poète Carmen Yáñez, comprend deux volets : l’écriture d’un roman sur la vie de Carmen Yáñez et la traduction, en collaboration avec le poète Louis-Philippe Dalembert, de l’œuvre poétique de Luis Sepúlveda – jamais traduite en France – et de celle de Carmen Yáñez.

Bibliographie
Elle est auteure de deux romans : Comme un veilleur attend l’aurore (Léo Scheer, 2008) et Les Impurs (Serge Safran, 2012) ; ainsi que de deux recueils de poésie aux éditions Bruno Doucey.
Biobibliographie complète sur sa fiche Wikipédia.

Son projet de résidence
L’autrice prévoit des interventions dans des lycées, qui prendront la forme d’ateliers d’écriture autour des œuvres de Sepúlveda et Yáñez ; et d’initiations à ces œuvres ainsi qu’aux enjeux de la traduction. Une programmation a été conçue au sein de la Maison de l’Amérique latine, explorant, au cours de plusieurs soirées, les différents aspects de l’œuvre et de la vie des deux auteurs chiliens, avec la participation d’éditeurs et d’artistes.

La structure d’accueil
La Maison de l’Amérique latine est un lieu privilégié d’accueil, de réunions et d’échanges de la communauté culturelle et diplomatique franco-latino-américaine à Paris. Elle organise de nombreuses expositions et dispose de salles de conférences, d’un auditorium et de salons ouvrant sur un grand parc.