Clément Pansaers et l’escalator ?

(photo D.R.)

On ignore si Clément Pansaers (1885-1922) sera présent - littérairement parlant - lors de la prochaine exposition Dada au Centre Pompidou.

Clément Pansaers et l’escalator ?

Pourtant, même s’il est encore peu connu, ses trois livres viennent d’être réédités chez Allia : Le Pan-Pan au cul du nu nègre (1920), Bar Nicanor (1921), L’Apologie de la paresse (1922).

En 1986, une édition intitulée Bar Nicanor et autres textes dada avait été établie par Marc Dachy et Gérard Lebovici (Champ Libre).

Extrait au comptoir :


AÉRO

Es-tu prête

échelle nacelle

Soubrette 007

partez
aha le danger tourne l’hélice vibre l’ascension
cahotter par brisées sous une cloche à haute
pression tanguer et court-circuiter l’air com-
prime enroule le filet de vie qui s’accroche
aux aines
s’estompent les fioritures mièvres en mi-
ébriété s’effacent en géométrie rectiligne
dans l’espace 800 mètres d’altitude sont des
bazars les villes pour gnomes hottentotisés
deçi delà une fourmilière et jouets automa-
tiques de tramways et de gares bouillir l’air
au moteur bourdonnant écrémer écumer le
mal d’air te cure le sacrum stérilise le vertige
ton absence de sensualité
rectangles rigides au fond tamisés de soleil
lumineux par la sécante sommet-phare du
polyèdre sommes-nous tendus vers les quatre
points cardinaux à la base
massage facial électrique ohé aux poupées de
foire secoue le rire le magic railway la véri-
table Blanche de Castille s’ennoblit la carto-
mancienne photos ménagerie danse du
ventre friture au carrousel sur un cochon
galopant à 75 à l’heure placidement faire le
tour du monde n’avais-je pas pour 300 francs
belges de bonheur à la hausse dans la poche
de mon gilet et un bol de gingembre (...)

Clément Pansaers n’a pas vraiment voulu coudre sur sa veste l’étiquette Dada. Pourtant, ses textes font preuve de l’invention qui irrigua ce mouvement kaléidoscopique que l’on verra briller bientôt, à Paris, pour un temps.

27 septembre 2005
T T+