Douin de Lavesne, Trubert

Écrit au 13e siècle, Trubert est le plus souvent compté parmi les fabliaux. Toutefois, la longueur atypique de ce texte (2 984 vers), contant l’histoire d’un pauvre hère, permet également de le considérer comme précurseur du roman picaresque.

Trubert est un héros sans foi ni loi, rusé comme Renart et plus méchant que Till l’Espiègle. Porté par la rage et la haine des puissants, il martyrise ses victimes bien nées avec une sauvagerie jubilatoire à laquelle rien, ni personne, ne résiste. La liberté de ton et de manière fait de ce livre une bible.

Je crois que ni coupeur de bourse

Ni débauché, si hardi soit-il

N’aurait osé faire ce qu’il fit

Douin de Lavesne , Trubert : fabliau du XIIIe siècle, éd. avec introd., notes et glossaire par G. Raynaud de Lage, Droz 1974

Et aussi : Pierre-Yves Badel, Le sauvage et le sot : le fabliau de Trubert et la tradition orale, H. Champion 1979

5 octobre 2005
T T+