La critique impossible ?

Séminaire et débat à l’IFP (Institut Français de Presse) sur le rôle de la critique littéraire : ce qu’elle est, ce qu’elle devrait être ...



Dans le cadre du Master de Journalisme, un séminaire sur « La critique impossible ? », animé par Christophe Kantcheff (Politis) et Bertrand Leclair (La Quinzaine littéraire), a été mis sur pied à la rentrée 2005.

Ce séminaire, ouvert au public, se tient à raison de cinq séances par an dans les locaux de l’Institut Français de Presse (IFP).

Il est organisé en partenariat avec la Maison des Écrivains.

À lire en ligne (format PDF) :

- « La critique sous contraintes », par Christophe Kantcheff, suivi de son débat.

- « Pour une critique de témoignage », par Bertrand Leclair. [1])

Prochaine séance le jeudi 2 mars avec Patrick Kéchichian (Le Monde).
À 18 heures dans les locaux de l’IFP : Université Paris-2, au 92, rue d’Assas, 75006 Paris (au fond du hall).


Post-scriptum : L’édito du Monde du 17 février, Culture en baisse, enregistre en sa conclusion, ce fait auquel la critique est confrontée :

Sans doute serait-il absurde et dangereux de fustiger la profusion et la diversité des oeuvres proposées au public. Mais cette abondance a des retombées qu’on ne peut ignorer. Le nombre rogne nécessairement la "durée de vie" d’une oeuvre. [..] Les livres ont tendance à "tourner" de plus en plus vite sur les rayons des libraires, chassés par un nouvel arrivage. La profusion provoque la banalisation des oeuvres. Elle pénalise celles qui sont les plus exigeantes, les plus difficiles à repérer par le public. Le bouche à oreille n’a pas le temps de s’installer. Seuls surnagent les produits qui peuvent bénéficier d’opérations de marketing de grande ampleur. Ce ne sont souvent pas les plus intéressants.

18 février 2006