Fabienne Swiatly | La place des autres

La création d’un spectacle qui amène à la résidence et de la résidence à l’animation d’ateliers. Théâtre de Vénissieux. Des femmes et des enfants. Des femmes de tous les âges et le metteur en scène. On fait groupe, on se meut, on tente ensemble de jouer. Jouer sérieusement. Des corps en action, des corps qui sautent, des corps qui rejoignent le sol. Il y a de la joie en ce samedi après-midi malgré le froid. On est loin des files d’attente du supermarché où Noël est aussi lourd qu’un caddie.

Je prends des photos. Saisir du mouvement. Oser déprogrammer la fonction automatique. Puis, les jours suivants, je retourne à l’écriture, mais avant il faut remplir des dossiers, rédiger sa bio, envoyer une photo de soi, résumer sa vie, convaincre, établir des factures, des notes de frais, se rendre à des rendez-vous... Puis reprendre ce qui a été délaissé pour cause d’occupation ailleurs. Le travail, seule, avant le prochain laboratoire avec toute l’équipe au théâtre de Chambéry.

"Ta langue épaisse dans ta bouche. Souvent je pense à ta langue, de la place qu’elle prend dans ta bouche.
Comment tu déglutis, des litres de salive.
Tu avales les mots, j’aime pas. C’est dégoûtant. Tu mâchouilles ta propre langue.
Ravale ta bave et souris-nous.
Souris, Annette, souris.
Ne nous laisse pas au loin.
"

Fabienne Swiatly - 29 novembre 2011