Le poète Luis Garcia Montero

Nous remercions Annie Fiore, professeur d’Espagnol et grand connaisseur de la poésie de Luis Garcia Montero, de nous faire connaître l’un des écrivains les plus importants de la poésie contemporaine espagnole.


Luis García Montero (Grenade, 1958)

Poète et critique littéraire espagnol, professeur de Littérature Espagnole de l’Université de Grenade de 1987 à 2010, il est l’auteur d’une vingtaine de recueils et anthologies, de nombreux essais, articles et de quelques romans.
Si sa poésie, généralement définie comme « poésie de l’expérience », réunit des éléments historico-biographiques, elle n’en demeure pas moins une lyrique fictionnelle que l’auteur élabore patiemment. Une poésie ancrée dans le quotidien, qu’il partage avec ses nombreux lecteurs.

Il est l’une des voix majeures de la poésie espagnole contemporaine, lauréat de nombreux prix, dont le Prix National de Littérature 1994 pour Habitaciones separadas et le prix Poetas del Mundo Latino pour l’ensemble de son œuvre, en 2010.
Son roman Mañana no será lo que Dios quiera, basé sur l’enfance et l’adolescence du poète Ángel González, a obtenu le Prix du Livre de l’année 2009 décerné par le Gremio de Libreros de Madrid.

Luis García Montero a dirigé plusieurs éditions critiques d’auteurs espagnols, en particulier Federico García Lorca et Rafael Alberti.
Collaborateur de nombreuses revues, radios et journaux, son engagement dans l’histoire, la politique et la société de son temps fait de lui une référence dans la sphère intellectuelle et littéraire espagnole.
Il partage la vie de l’écrivaine Almudena Grandes depuis de nombreuses années.
Parmi ses derniers recueils de poésie, citons Vista cansada (Madrid, Visor, 2008), Un invierno propio (Madrid, Visor, 2011) et les anthologies Poesía.1980–2005 (Barcelone, Tusquets, 2006) et Cincuentena (Madrid, Hiperión, 2010).

Luis García Montero publie également des articles et billets d’humeur sur son site internet.












23 septembre 2012
T T+