Christian Garcin & Patrick Devresse | Mini-fictions, 50. L’auteur

photos Patrick Devresse, textes Christian Garcin.
Une série de textes et images en dialogue, à suivre en son intégralité ici



©patrickdevresse


L’auteur posa son stylo : les dernières corrections avaient été effectuées, il ne lui restait plus qu’à envoyer le manuscrit à l’éditeur. Il contempla d’un air attendri le paquet de feuilles dont l’épaisseur, deux centimètres environ, le satisfaisait pleinement, sans qu’il sût très bien pourquoi. Le sentiment du devoir accompli sans doute. Et aussi, enfouie quelque part dans un coin de son cerveau, la certitude qu’enfin son talent allait être reconnu, relayé, monnayé, partout proclamé, et qu’on s’arracherait le roman qui serait publié, estima-t-il, d’ici six à sept mois.
Il sortit de chez lui et descendit au bord du lac. Max, le vieux pêcheur, était là, qui mâchonnait un mégot devant sa barque.

—Bonjour Max, dit l’auteur.

L’autre le salua de deux doigts portés à la visière de sa casquette.

—Serait-il possible que tu m’emmènes sur le lac ?
—Bien sûr, fit Max.

Et ils montèrent dans la barque. Une fois l’auteur installé, le vieux Max se mit à ramer, sans cesser de mâchonner son mégot.
Au bout de quelques minutes, l’auteur demanda :

—Est-ce qu’on nous voit encore de la rive ?
—J’crois bien qu’oui, dit Max.
—Continuons un peu, alors.

Et il perdit son regard dans les ronds et les rides que formaient les rames qui entraient et sortaient de l’eau calme.
Un peu plus tard, l’auteur demanda :

—Et là, Max, penses-tu que nous sommes encore visibles ?
—Sans doute encore, oui, répondit Max.
—Allons plus loin, dans ce cas.
Et Max continua à ramer.

Ils avaient dépassé le milieu du lac.

—Et là ? fit l’auteur.
—Là, j’dirais qu’on n’nous voit plus, dit Max.
—Très bien, fit l’auteur.

Il enleva ses chaussures et se leva. La barque tangua un peu.

—Garde-moi ça, dit-il. Je voudrais essayer d’aller faire quelques pas sur les flots.





Christian Garcin est écrivain, à lire notamment sur remue.net - lire en particulier cet entretien paru en août 2014,à la parution de Selon Vincent (Stock). Christian Garcin est auteur de nombreux livres chez de nombreux éditeurs - on se référera à l’excellente bibliographie du site des non moins excellentes éditions Verdier, ainsi qu’à sa notice wikipedia, pour en saisir l’ampleur.

Patrick Devresse est photographe. De lui, Dominique Sampiero dit : "Patrick Devresse est un homme qui regarde. Qui scrute doucement le réel autour de lui. Comme ça. Mine de rien. Et même parfois qui baisse les yeux en souriant. L’esprit ailleurs. Comme si poser une vigilance sur le monde et vivre étaient intimement liés."
Voir son site http://www.patrickdevresse.com/, et son parcours personnel.

7 avril 2016
T T+