Christian Garcin & Patrick Devresse | Mini-fictions, 54. Les extra-terrestres

photos Patrick Devresse, textes Christian Garcin.
Une série de textes et images en dialogue, à suivre en son intégralité ici



©patrickdevresse


Chère maman,
Comme tu le sais peut-être, hier soir les extra-terrestres étaient attendus. J’étais tout excité, tu penses. Je ne tenais pas en place, je sautillais comme un crapaud. Chez moi, j’avais éteint toutes les lumières, et j’attendais sur la terrasse. J’attendais, j’attendais.
Et tout à coup, oh que c’est beau, voici une lumière violente et bleue, puis rouge, puis on ne sait plus trop, et lentement, comme dans les films, l’engin interplanétaire s’est posé sur ma terrasse. Mon cœur battait à tout rompre, j’étais muet et exalté : le mystère, l’inconnu étaient soudain à portée de main. Adieu Star Wars et les yetis geignards, aux oubliettes Star Trek et les oreilles pointues, au pilori les Envahisseurs, qu’on leur coupe l’auriculaire ! Et tout ça sur ma terrasse ! Quelle chance j’avais !
Les portes s’ouvrirent lentement, dans un silence de fin du monde. Quelques instants encore, une attente insoutenable… et voilà qu’en sortent une douzaine de types bruyants avec bermudas à fleurs, appareils photos, accompagnés de bonnes femmes replètes et d’une tripotée de gosses en maillots de bains.
Dépité, j’ai décidé d’aller me coucher. Si c’est cela la vie extra-terrestre, me suis-je dit, mieux vaut la mort ici-bas.
Je t’embrasse affectueusement,
Ton fils.




Christian Garcin est écrivain, à lire notamment sur remue.net - lire en particulier cet entretien paru en août 2014,à la parution de Selon Vincent (Stock). Christian Garcin est auteur de nombreux livres chez de nombreux éditeurs - on se référera à l’excellente bibliographie du site des non moins excellentes éditions Verdier, ainsi qu’à sa notice wikipedia, pour en saisir l’ampleur.

Patrick Devresse est photographe. De lui, Dominique Sampiero dit : "Patrick Devresse est un homme qui regarde. Qui scrute doucement le réel autour de lui. Comme ça. Mine de rien. Et même parfois qui baisse les yeux en souriant. L’esprit ailleurs. Comme si poser une vigilance sur le monde et vivre étaient intimement liés."
Voir son site http://www.patrickdevresse.com/, et son parcours personnel.

9 mai 2016
T T+