Jacques Dupin à Privas | Matière d’origine

Des manifestations d’envergure pour le 80° anniversaire du poète, le numéro 20/21 de la revue Faire-Part, et l’annonce de « Mélanges pour Jacques Dupin » chez POL.


« à l’inconnu de tout lecteur ».

Exposition : 27 février-24 mars, Théâtre Municipal, « les artistes et Jacques Dupin » : œuvres et livres d’artistes, en présence de l’auteur
Colloque : 9 mars, Théâtre Municipal, en présence de Jacques Dupin, avec Christian Arthaud, Alain Chanéac, Jean Gabriel Cosculluela, Alain Coste, Valéry Hugotte, Gilberto Isella, Emmanuel Laugier, Nicolas Pesquès
Lectures : 3 mars, Médiathèque Municipale, avec Elizabeth Macocco, Dominique Lardenois, les élèves théâtre du Lycée Vincent d’Indy, & 9 mars au Théâtre municipal, avec Jacques Dupin & Elizabeth Macocco
Rencontre : 14 mars, Théâtre Municipal « La poésie dans l’art contemporain » avec Mireille Cluzet et Elizabeth Macocco

Inscriptions et renseignements
 : Alain Chanéac, revue faire part 04 75 29 41 36 & Théâtre Municipal Privas 04 75 64 93 39

téléchargez le programme !

*


C’est l’occasion pour la revue Faire-part, de donner un numéro double 20/21 : Matière d’origine. Coordonné par Alain Chanéac et Jean-Gabriel-Cosculluela, c’est l’accompagnement idéal des manifestations décrites ci-dessus.

téléchargez le sommaire et l’argument de ce numéro de référence !

*

Enfin, des Mélanges offerts à Jacques Dupin chez POL sont annoncés, avec pour maître d’oeuvre Nicolas Pesquès.

Je relève ces quelques lignes de Jacques Dupin à l’égard de « l’homme de Juliau »

La face nord de Juliau. Une colline rude et rugueuse au delà des prairies. Qui ne se livre qu’à celui qui attend, qui se morfond dans l’écriture, qui questionne, qui s’éprend. Un sentier, des buis, des genévriers, des cades, des amandiers. Les ammonites, en bas, dans le lit du torrent à sec. Vers les mûriers, les magnaneries et la soie.

Il se trouve que j’ai vécu, que j’ai écrit, sur la pente sud de Juliau. En ignorant la face nord, en lui tournant le dos. Mes yeux et mes pas me portaient vers le sud, la Dent de Retz, les gorges de l’Ibie, le Vallat de l’Enfer... Nicolas n’était pas encore à l’écoute de la face Nord. Nous nous sommes rencontrés plus tard, une accolade ininterrompue.

Revue Scherzo, 14/15, 2002

Les Ardéchois ont le coeur fidèle !

Je ne sais si Balises pour Jacques Dupin (fourbis 1994) est toujours disponible ; vivement conseillé pour un « Eloge réitéré de la fracture » (p.44).

Pour le bonheur de l’adjectif rare, je donne :

Blocs d’écriture sans ornement ; poèmes tout juste épaufrés, injectés de mots comme autant de gestes sonores venant se ficher au coeur, ébouillantant le coeur, le bouleversant, animant son interne fusion... mais sans toucher au dehors, sans rompre la masse - fût-elle réduite - du poème où...

Tout se joue à l’intérieur, d’un grouillement.

25 février 2007
T T+