Le Dépaysement, Jean-Christophe Bailly

Dans le cadre du LABO UTILE LITTÉRATURE,

CYCLE CITÉS ET FRONTIÈRES, PARCS ET PAYSAGES


Une série de rencontres littéraires au Lieu Unique (Nantes, en janvier et février 2012)

Mercredi 11 janvier 2012 : Le Dépaysement, Voyage en France

Jean-Christophe Bailly.






Lecture et discussion autour de Le dépaysement : voyages en France (Seuil, coll. Fictions et Cie, 2011, Prix décembre 2011).

« Le sujet de ce livre est la France. Le but est de comprendre ce que ce mot désigne aujourd’hui et s’il est juste qu’il désigne quelque chose qui, par définition, n’existerait pas ailleurs. » (Jean-Christophe Bailly)

Le Dépaysement de Jean-Christophe Bailly, paru en printemps 2011, est un essai de traverse. Ce livre, jamais égocentré ou “géocentré”, jamais cocardier (il est au contraire l’inverse : une tentative, humaniste, d’arpentage d’un certain réel, pour aller à la rencontre, joyeusement sceptique, de l’improbable idée de ce qu’est une nation, de ses rapports avec un territoire), se compose d’une suite de fugues (plus que de promenades), de dérives en paysages qui nous racontent leur histoire et d’autres, tant d’autres. Les idées et les sensations fourmillent, s’appellent, se joignent, en toute intelligence, par toute la richesse et la complexité de cette alliage étrange qu’est la culture d’un érudit aussi atypique que Jean-Christophe Bailly : ce qui nous est offert dans ce livre, d’immense et de relié, l’est sans surplomb, en mode mineur, croirait-on même. Grande élégance que nous faire ce don comme “en passant”, en discrétion, dans une prose à l’avenant : subtilement ouvragée, assez déliée pour qu’y passent mille choses.

21 mars 2012
T T+