Soldat Webb, une autre fois

(Passer la souris sur l’image.)

Pourquoi attendre le 11 novembre pour rendre visite, de nouveau, au soldat Webb dont la stèle est perdue parmi des centaines d’autres au cimetière de Bailleul, dans le Nord ?

Ce matin de Toussaint, les chrysanthèmes sont destinés aux morts civils, et personne ne parcourt les alignements militaires des tués de la Grande Guerre.

Le Private A.W. Webb faisait partie du Wiltshire Regiment : comme si le W - ou le souvenir d’enfance - devait l’inscrire à jamais dans la pierre. Il est tombé il y aura bientôt quatre-vingt dix ans.

Une araignée lui est pourtant fidèle, au mot près, même si ce n’est pas la même que celle prise en photo le 1er mai 2004, et publiée alors sur remue.net : une muse, peut-être.

(Cliquer pour agrandir.)

Dominique Hasselmann - 1er novembre 2005