Christian Garcin & Patrick Devresse | Mini-fictions, 6. Deux personnages de Kafka

photos Patrick Devresse, textes Christian Garcin.
Une série de textes et images en dialogue, à suivre en son intégralité ici


©patrickdevresse



La nouvelle est tombée brusquement, et personne d’abord n’y a cru. Pourtant, après diverses vérifications, il fallut bien se rendre à l’évidence : on avait la preuve indubitable que deux des personnages des récits parmi les plus célèbres de Franz Kafka, Le Champion de jeûne et La Métamorphose, avaient réellement existé, ou du moins étaient inspirés de personnages ayant réellement existé. Les photos de ces deux hommes, dont on ne sait rien pour l’instant (pas même encore l’identité du Champion de jeûne) ont en effet été trouvées dans une malle enfouie dans la cave d’une maison praguoise abandonnée et promise à la démolition. Au dos de chacune d’entre elles, et de la main même de Kafka, ainsi que l’a révélée une analyse graphologique poussée, on peut lire les indications suivantes : « Mon champion de jeûne », et « Mon Samsa », suivies de deux dates : 1905 pour l’une, 1913 pour l’autre (cette deuxième date étant plus compréhensible, puisqu’il s’agit de l’année où Kafka écrivit La métamorphose.) Plusieurs écrivains de toutes nationalités ont crié à la supercherie. « Outre que rien ne permet de conclure à l’authenticité de ces photos, écrivent-ils, les personnages qui, dans la vie réelle, ont inspiré ceux de Kafka, n’ont pas à être identifiés, à compter qu’ils soient identifiables. Car indépendamment du fait qu’elle ne présente aucun intérêt, une telle démarche ne peut que nuire à la puissance et à l’universalité de son œuvre. » Les journaux se sont abondamment fait le relais de ce point de vue. Les universitaires quant à eux sont divisés, beaucoup d’entre eux estimant que la littérature ne déchoit pas à se confronter à la pluralité évocatrice de ses sources. Toujours est-il qu’on cherche à présent les photos de George Bendemann et de Joseph K., dont certains indices laissent penser qu’elles pourraient bien se trouver quelque part dans un grenier oublié du vieux centre de Prague.






Christian Garcin est écrivain, à lire notamment sur remue.net - lire en particulier cet entretien paru en août 2014,à la parution de Selon Vincent (Stock). Christian Garcin est auteur de nombreux livres chez de nombreux éditeurs - on se référera à l’excellente bibliographie du site des non moins excellentes éditions Verdier, ainsi qu’à sa notice wikipedia, pour en saisir l’ampleur.

Patrick Devresse est photographe. De lui, Dominique Sampiero dit : "Patrick Devresse est un homme qui regarde. Qui scrute doucement le réel autour de lui. Comme ça. Mine de rien. Et même parfois qui baisse les yeux en souriant. L’esprit ailleurs. Comme si poser une vigilance sur le monde et vivre étaient intimement liés."
Voir son site http://www.patrickdevresse.com/, et son parcours personnel.

11 mai 2015