Stéphanie Barbé | Deux-temps-trois

Performance de Stéphanie Barbé le 27 janvier 2019 - Photo Valérie de Calignon
The Lost Way (Extrait de Deux temps/trois) - enregistrement micro

THE LOST WAY (Extrait SECONDA)


Ariane ma sœur de quel amour blessé vous mourûtes au bord où vous fûtes laissée ?
2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3

Deux-temps-trois / HOP : mouvement. Ça passe .
Passe passe passe passe / HOP : coupure.
Rue de crête : rewind
Prolongement : rue Perséphone, exit, slash, couture-ci, collage-là...
MAIS LA HOULE_______________________________//
On commence à comprendre...

Petits pas de travers, frontale, fractale :

Temps 1 : VERS L’EST.

Voir si ça vient.
Retournement point zéro, apnée gisante, des madeleines en suspension.
Propulsion rue de Proust - « Which way for the station ? ». //
S’accrocher aux néons qui passent.

Temps 2 : ÇA LASSE.

Ça pourrait lasser.
Ne lasse pas encore.
Attends ça lasse !
Non, pas encore !

Ariane ma sœur de quel amour blessé vous mourûtes au bord où vous fûtes laissée ?
2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3

Temps 3 : DÉRAISON

Voir plus bas ce que ça pourrait faire, l’ouest de travers.
L’horizon se desquame, avec ou sans âme ce n’est pas mon problème. Ça passe.
Cherche nue évertue essensée, avec ou sans égo ce n’est pas mon problème.
Rue des veines : Parcourir silures électriques, bleu-hématomes-rhizomes, partant du foie, virage à gauche, son de cloche, bascule, vortex, marche arrière malgré soi //
« 3 ».

Ariane ma sœur de quel amour blessé vous mourûtes au bord où vous fûtes laissée ?
2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3

Temps retour – 1 : NORD

Petits pas petits pas petits pas malhabiles comme une souche molle aux désirs érectiles. Petits pas petits pas (deux fois), passera ? / HOP : ça passe.
SURTOUT - NE PAS – BOUGER - TROP VITE.
Remonter rue de Siam, peur en boucle //
Je croise ton œil cru à chacun de mes angles...

Temps 2bis : ET SINON, VIVRE ?

Hop. Ça passe.
Balancement tardif mais ça passe quand même.
Sud : suivre silence des chouettes (Suivez les poètes Suivez les poètes),
Je ne te cherche pas.

Solution passagère : Deux-temps-trois / Hop / mouvement sur moi-même en circonvolutions, voir poindre la déroute, ne passera pas, attends : coupure-ci, collage-là /
MAIS LA FOUDRE__________________________________________________//
Et s’arrêter un peu.

Ariane ma sœur de quel amour blessé vous mourûtes au bord où vous fûtes laissée ?
2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3

Plan B - 2ième chance : THE LAST WAY (regarder de travers bien précisément).

Paysage béance bleue
J’attends
Au loin, le bal des pendus
Avance cou tordu un minotaure primitif
Élan figé, il chute, essoufflé en creux
Rouge la terre en dessous
J’attends.

Repérage au laser, tout ce qui dépasse.
Arracher sans précaution les inutilités malignes. Chercher tes restes d’organes et tes miettes de membres, déchirés-ci, retrouvés-là, fixation au mastic : ça tient ! (L’amour me colle aux doigts mais là, ça tient).

Deux-temps-trois, Deux-temps-trois palpitations souveraines. Ça valse à l’aorte, Hop / ça passe en Deux-temps-trois mouvements secondaires. Ce qui compte c’est la vue sur l’amer.
J’avance pas tranquilles je marche je marche arche je danse un peu pour voir je frappe des sabots j’assassine la défaite en riant aux éclats : Demain sera tragique Plus d’œil sur la planète ils sont tous en orbite. L’amour s’est fait descendre comme on pisse à côté et tout le monde est content ? Tous les regards sont aplatis au seuil de la raison. On n’invente plus rien ? On célèbre goulûment le désastre des récits, bras dessus bras dessous, claudiquant quelques mots inaudibles, des mots bâtards, des mots tout fait comme dans la bible des redondances, des mots résignés, qui n’inventent rien, qui font s’endormir sur l’incandescence et qui bouchent la vue devant la beauté pleine !?

Ariane ma sœur de quel amour blessé vous mourûtes au bord où vous fûtes laissée ?
2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3 2T3

Souffler Souffler Pousser Deux-temps-trois Point Z Revenir de l’effroi à grands coups d’ailes Aux mirages du sud je tourne je tourne je tourne je tourne je tourne je tourne tourne tourne……………………….

12 juin 2019
T T+