Anne Luthaud / 10 fois une minute #10

Une minute

Je savais bien pourtant qu’on n’attrape pas le temps comme ça. Que ce ne sont pas des mots et des bouts de qui nous tiennent, qu’il s’agissait d’autre chose dans cette tentative de prise sur le temps, qu’il s’agissait de

Une minute

De l’ambre. Il portait de l’ambre, par petites touches, sa préciosité. Premier baiser devant la fontaine Médicis gelée. Retour du parfum ce matin, dans cette "mousse pour les mains" pratiquée abondamment chaque jour.

Une minute

Le cageot sur le toit de zinc en face est toujours là. Cageot de bois blanc. Le vent ne l’a pas emporté. Il est collé à une cheminée de ciment qui le protège. Le protège ? Il demeure, intouchable

Une minute

Ils ont dû l’enfermer. Ils ont enfermé la jeune fille à la fenêtre, bracelet électronique au poignet. Voilà pourquoi elle continue d’être là du matin au soir, avant moi le matin. Voilà pourquoi elle ne sort pas.

Une minute

Revisiter. Comme sur une plage on marche dans ses propres pas. On s’ajuste, on ne doit pas dépasser, on veut s’installer. S’installer ? Déborder serait préférable

Une minute

Plonger. Tête la première, nuque, épaules, dos. Plonger plus profond. Garder les yeux fermés. Ou les ouvrir sur

Une minute

Finalement. Accepter les fins. Accepter que rien ne recommence, aucun printemps. Finalement se dire c’était avant que

Une minute

Finalement. Décider d’un nom. D’un lieu. Ou d’une pierre. Décider d’un espace ou d’une couleur. Ne surtout pas décider d’une temporalité, éviter tout ce qui

Une minute

Quand même. Elle disait quand même et tout devenait possible. Les montagnes et les océans. Les prairies et les soupirs. Les nuages et les orages. Elle disait quand même et

Une minute

Maintenant. Ils y sont et ils ne voient rien. Ils écoutent les bruits, s’arrêtent au silence. Ils épient leurs souffles et guettent des gestes. Maintenant ils

Une minute

Et baiser de cinéma. Sur l’esplanade de la gare de Marseille. Il n’a pas raté son train. Elle est venue l’attendre. Non, plus droit au baiser de cinéma. Baiser en vrai. Lèvres prises. The end.

7 juin 2020
T T+