Christophe Tarkos

Vianney Lacombe | Série Tarkos #7 | Le cri de Tarkos

derrière le cri qui est notre dernière chance

Vianney Lacombe | Série Tarkos #6 | Je sais lire + La danse des zigotos

laisser le froid du vide envahir la page par en dessous

Vianney Lacombe | Série Tarkos #3 | Amour

Autrefois, l’amour n’était pas moderne

Vianney Lacombe | Série Tarkos #2 | Le bâton

C’est le bâton qui est le poème

Christophe Tarkos | Caisses

Je vis

L’argent

L’argent est la valeur sublime

Adieu à Christophe Tarkos

Poète de première importance, il disparaît à 40 ans... A lire ou relire : Anachronisme, POL, 2001.

Poésie impure : "d’une violangue proétique"

Ouvrier vivantTu es mort, non, je suis vivant, tu n’es pas né, je suis né, tu es mort et absent

4 - Tarkos ou la Pâte de Narcisse

Bien sûr qu’il y a une Pâte, absolument, une Pâte comme la pâte à pain, à part que cette Pâte n’a rien de comestible, qu’elle n’est pas là pour faire plaisir aux gens, n’est le toutou d’aucune mémère.

dossier Christophe Tarkos

Hommage au poète disparu en décembre 2004.

Tarkos, la lecture de Renaud Ego

extrait de POESIE-INFINIE-REALITE (Anthologie QUATORZE POETES, Prétexte Editeur)

inquiéter l’idylle ahurie entre choses et langues...

Christian Prigent à propos de Christophe Tarkos, en 1999

Poésie impure : "d’une violangue proétique"

Ouvrier vivantTu es mort, non, je suis vivant, tu n’es pas né, je suis né, tu es mort et absent