Maud Thiria aux médiathèques de l’APHP (Paris)

Maud Thiria née à Paris en 1973, est poète et peintre. Elle a publié deux livres aux éditions Aencrages & Co, dans une vingtaine de revues et des livres d’artistes. Face à la crise de 2020, elle décide d’ouvrir sa poésie, très ancrée dans le corps, aux plus « empêchés » pour leur donner voix à travers un projet autour du toucher, de la mémoire et de l’identité.
Site personnel : https://maudthiria.com/

Bibliographie
Elle a notamment publié Blockhaus (éditions Æncrages & Co, recueil de poèmes accompagné des encres de Jérôme Vinçon, 2020), Mesure au vide (Æncrages & Co, recueil accompagné des encres de Jérôme Vinçon, 2017) ; ainsi que des textes en collectif et dans des revues.
Bibliographie complète sur son site.

Son projet de résidence
Les hôpitaux Bretonneau, Beaujon et Bichat, accueilleront Maud Thiria dans les services de gériatrie afin de lutter contre l’invisibilité des patients isolés, en quarantaine permanente depuis la crise sanitaire. L’auteur, dont la résidence a pour titre Il n’empêche, conduira des ateliers destinés à raviver les émotions et la mémoire ; organisera des lectures et des rencontres d’auteurs au sein des médiathèques des hôpitaux. En partenariat avec la librairie L’Eternel retour, une exposition et des restitutions des textes seront l’occasion de renouer des liens avec les familles et l’extérieur. Une possible intervention comme écrivain invité par la Fondation Recherche Alzheimer aura lieu en juin lors des entretiens annuels à la Maison de la Chimie.

La structure d’accueil
Les médiathèques de l’APHP, dirigées par des bibliothécaires professionnels, sont organisées en réseau.
Elles accueillent quotidiennement les patients et personnels de l’institution. Si les patients ne peuvent pas se déplacer, la médiathèque se fait itinérante. Le Centre inter-médiathèques coordonne les activités menées par les dix-huit médiathèques en direction des patients, des personnels et leurs familles.

Dans ma maison qui n’est pas ma maison tu viendras

Maud Thiria à l’hôpital Bretonneau, service gériatrique — Me voici bientôt en fin d’ateliers poésie et toute ma récolte tient dans une maison

D’une maison l’autre

Maud Thiria à l’hôpital Bretonneau, en atelier dans le service gériatrique — Remontée de l’enfance

Poésie Alzheimer

Maud Thiria en atelier à l’hôpital Bretonneau — Des motifs et des mots répétés aux silences, une poésie particulière semble naître sous mes yeux et mes doigts.

Victor, François, Marie-Paule et les autres...

Maud Thiria en atelier à l’hôpital Bretonneau — Mémoire et identité : le prénom comme essentiel.

Cris et chuchotements

Retour d’expérience des ateliers à l’hôpital Bretonneau — par Maud Thiria

Peindre les murs, dépeindre les murmures

Des maisonnées aux noms de peintres — par Maud Thiria à l’hôpital Bretonneau (Paris)

De la résidence à la maisonnée

Entrer à Bretonneau — par Maud Thiria

Assignée à résidence : il n’empêche quand tout empêche

Maud Thiria aux médiathèques de l’APHP (Paris)