Christian Garcin & Patrick Devresse | Mini-fictions, 36. L’énigme

photos Patrick Devresse, textes Christian Garcin.
Une série de textes et images en dialogue, à suivre en son intégralité ici



©patrickdevresse


Un soir de juin 2003 à Paris, Herbert Julius Klaingutti, grand quadragénaire aux cheveux grisonnants, se qualifiant lui-même d’écrivain et footballeur identiquement ratés, n’ayant en effet jamais été publié chez quelque éditeur ni sélectionné dans quelque équipe que ce soit, pas plus en Argentine où il était né et avait vécu jusqu’à l’âge de quinze ans qu’en France où il habitait depuis, remerciant par parenthèse le hasard des tirages au sort des poules finales de Coupe du Monde de football qui avait permis à ses deux équipes favorites de ne plus s’y affronter depuis 1978, ce qui fait qu’il n’eut jamais à choisir entre Maradona et Platini, ou Zidane et Messi— un soir de juin 2003, donc, année impaire à la fois reposante et décevante pour tout supporter digne de ce nom, puisque sans Coupe du Monde, Coupe d’Amérique du Sud ou Championnat d’Europe, Herbert Julius Klaingutti, écrivain et footballeur ratés mais businessman accompli, confortablement assis à son bureau Empire qu’il avait hérité d’un arrière-grand-père français, un verre de Talisker devant lui, un crayon à la main, son micro-ordinateur à côté, dont l’écran relevé, affichant deux tigres en train de s’accoupler, dissimulait une photo de ses enfants en vacances l’année précédente chez leur grand-mère à Buenos Aires, parcourait un livre intitulé À la recherche d’Alastair Springfield, publié à New York quelques mois auparavant par une nommée Beatrix Meadow-Jones. Au bout d’une dizaine de pages il reposa le crayon dont il ne s’était pas servi, ouvrit le tiroir de son bureau, en saisit un colt à la crosse nacrée et se tira une balle dans la tête. Nul ne put expliquer son geste.






Christian Garcin est écrivain, à lire notamment sur remue.net - lire en particulier cet entretien paru en août 2014,à la parution de Selon Vincent (Stock). Christian Garcin est auteur de nombreux livres chez de nombreux éditeurs - on se référera à l’excellente bibliographie du site des non moins excellentes éditions Verdier, ainsi qu’à sa notice wikipedia, pour en saisir l’ampleur.

Patrick Devresse est photographe. De lui, Dominique Sampiero dit : "Patrick Devresse est un homme qui regarde. Qui scrute doucement le réel autour de lui. Comme ça. Mine de rien. Et même parfois qui baisse les yeux en souriant. L’esprit ailleurs. Comme si poser une vigilance sur le monde et vivre étaient intimement liés."
Voir son site http://www.patrickdevresse.com/, et son parcours personnel.

4 janvier 2016
T T+