Poétique d’un parc


Ici, l’herbe n’est pas rouge...

Pourtant, l’existence du parc Villemin (Paris, 10e) a été le résultat d’une longue lutte des habitants et résidents du quartier opposés à la spéculation immobilière ; fleurs contre béton.

Ce matin, le kiosque à musique est désert, les rives du canal Saint-Martin n’accueilleront pas les pique-niqueurs des beaux jours passés. Tout juste si les grilles du jardin public ne sont pas fermées au promeneur déboussolé.

Par ce temps rude, le repos est conseillé : même les feuilles d’herbe y ont droit.

En profiter, par exemple, pour relire celles du poète américain...

9 décembre 2004
T T+