Dominique Quélen à la librairie Texture (Paris XIX)

© Géraldine Aresteanu

Dominique Quélen est poète. Travaillant le texte comme matériau signifiant, en poésie comme en musique, Dominique Quélen veut aujourd’hui interroger le rapport du vers et de la prose dans un recueil provisoirement intitulé Cellules.
On peut le lire et l’entendre sur remue.

Bibliographie
Il a publié des textes dans de nombreuses revues et maisons d’édition telles que Lanskine, Flammarion, Rehauts, Fissile, Théâtre typographique — citons pour les plus récents, Avers (Louise Bottu, 2017), Revers (Flammarion, 2018), La gestion des espaces communs (LansKine, 2019).
Bibliographie complète sur le site de la Mél.

Son projet de résidence
La librairie souhaite poursuivre la valorisation de son fonds poésie. Dominique Quélen conduira un atelier d’écriture au collège Edgar-Varèse à partir d’un travail sur les fragments, les détournements, le caviardage et le découpage. Il organisera par ailleurs une série de six rencontres à la librairie et interrogera des auteurs comme Marie de Quatrebarbes, Laure Gauthier, Frédéric Forte, sur ce que peuvent produire les allers et retours entre les genres littéraires et les arts.

La structure d’accueil, la librairie Texture, est une librairie très active qui a accueilli en résidence Sandra Moussempès en 2013, puis Benoît Casas en 2016 et Christophe Manon en 2018.

Rencontre avec Carole Fives et Dorothée de Monfreid

Vendredi 9 octobre 2020 à 19h30

Rencontre avec Laure Gauthier et Pedro Garcia-Velasquez

Vendredi 25 septembre 2020 à 19h30

Dominique Quélen | Cellules

Cellules : c’était le titre de mon projet d’écriture. Ça tombe bien, en ces temps de confinement et de distanciation sociale.

Ciseaux et poésie

Des élèves du collège Edgar-Varèse (Paris XIX) jouent des ciseaux en poètes — par Dominique Quélen