Joachim Séné | tu rates
tu rates quelque chose tu es une fuite en avant tu es la trajectoire d’une balle de fusil qu’on croit rectiligne comme un fil tendu aux horizons ton encre métallique laisse une traînée lumineuse et noire qu’il faut suivre
mais comme la balle du fusil tu sais bien
qu’une pesanteur finira par te rattraper
que ce poids que tu le connais
toujours te rattrapera
de plus en plus en vite
exponentiel
et tu sais
qu’à la fin
que tu souhaites autre début
mais ce n’est pas toi qui décides
tu finiras par
n’être qu’un
point
.
Joachim Séné - 26 mai 2011