Emmanuèle Jawad | Faire le mur | 1

Faire le mur

radars l’éclairage arrache aux abords hagards
migrants au mur d’où les caméras hautes
filment l’acier longs cylindres de béton fossés
en plein champ plans de capture gris fronce

l’ombre zone loin avant où se confondent
les langues flamandes clôture de 1915
couvre électrisée au bois de Sippenaeken une stèle
tripoint triple frontière au sommet de Vaalserberg



Berlin 1

une stèle sous la graphie
à l’aérographe les arabesques
d’un monument urbain

des filtres optiques traquent les trames
tracés très proches d’un sol troué historique
recouvrent les tranchées



Berlin 2

l’Oberbaumbrücke
des parades militaires
de Karl-Marx-Allee
le 5 octobre 1961
Udo Düllick
s’épuise
à l’entrée de la rive ouest
est touché s’y noyant

pierre-feuille-ciseaux
trois tubes fluorescents
poing main plate doigts écartés
la stèle renferme des noms




En juillet 2013, une exposition de photographies des murs dans le monde sur le mur de Berlin (exposition "Wall on Wall" du photographe Kai Wiedenhöfer) marque, pour Emmanuèle Jawad, le point de départ de l’écriture de Faire le mur. L’auteure a confié trois extraits de ce travail en cours à remue.net.

5 janvier 2015