Isabelle Sorente à la Cité internationale universitaire (Paris XIV)

Isabelle Sorente est romancière. La transmission de la violence, les secrets de famille et le lien au règne animal jouent un rôle important dans son œuvre, essentiellement publiée aux éditions J-C Lattès. Elle tient une chronique littéraire sur France Inter et dans Philosophie Magazine.
Son projet d’écriture porte sur une disparition – disparition qui va dynamiter les apparences et l’équilibre d’une famille en apparence bien sous tous rapports.

Bibliographie
On retrouvera la plupart de ses romans chez J.-C. Lattès, ou en format poche aux éditions Folio, parmi lesquels La Femme et l’Oiseau (2021), Le complexe de la sorcière (2020), 180 jours (2013), roman basé sur une enquête dans les élevages industriels, qui a contribué à sensibiliser le public à la souffrance animale.

Son projet de résidence
La Maison des étudiants de la Francophonie accueille l’autrice afin d’animer des ateliers de lecture et d’écriture avec ses résidents, autour d’une thématique liée à son travail de romancière : « Ces autres que nous sommes ». Des master-class et des rencontres seront programmées autour de ce fil conducteur, et déclinées suivant trois grandes thématiques : Transmissions mystérieuses et secrets de famille, Sorcières et frontières, Parole d’animal.
Des partenariats sont prévus avec d’autres maisons de la Cité universitaire et des libraires du 14e arrondissement.

La structure d’accueil
La Maison des étudiants de la Francophonie, récemment inaugurée et rattachée à la Cité internationale universitaire de Paris, a pour mission de contribuer au renforcement de la mobilité étudiante et à favoriser la coopération universitaire avec les pays de l’espace francophone. 300 studios sont occupés par des étudiants en master et des chercheurs internationaux.