Vincent Fleury

Je me revois

Une chronique uchronique de Vincent Fleury

Je le revois : un amour gros comme le Ritz.

Diamonds are the girls’ etc. Une chronique de Vincent Fleury.

Je la revois (me regarder)

Cirque biométrique. Une chronique de Vincent Fleury.

Je la revois (Dieu, blonde et permanentée)

Cerisy sur le gâteau, par Vincent Fleury

Je le revois (et fuck)

Quand biologistes et physiciens se rencontrent.

Je les revois (ces deux Arabes)

Une chronique qui stigmatise, par Vincent Fleury

Je la revois

Souvenir d’enfance à la frontière entre le Brésil et l’Uruguay, évoquant Roger Caillois et une grande femme aux cheveux bruns coupés très courts. Une chronique de Vincent Fleury

Vincent Fleury | Je le revois

Journal d’un physicien, entrecoupé de flashes mentaux provoqués par l’actualité

Je me revois

Une chronique uchronique de Vincent Fleury

A propos de fragments de plaques d’égouts (La collection), œuvre du confinement de Sébastien Rongier (2020).

Critique d’une exposition sur Facebook de Sébastien Rongier, en temps de confinement, par Vincent Fleury

L’effet Moulinsart en arts et en sciences.

A propos de l’exposition des frères Smolders au Centre Wallonie-Bruxelles (Paris), une chronique de Vincent Fleury

Je le revois (couché par terre)

Joies du métier, par Vincent Fleury