L’établi

La revue des éditions traumfabrik


Disparus l’un et l’autre à la fin du printemps 2013, Alain Jégou et Rüdiger Fischer se retrouvent réunis dans les cahiers 2014 de la revue L’établi, publiée par les éditions Traumfabrik. Hommage leur est rendu au fil d’un ensemble placé sous le signe du partage et de l’ouverture. D’emblée, l’édito donne le ton. Et le bon tempo.

« Les temps sont à la clôture. Au retranchement. On distille la peur de l’étranger. Nous voulons en réaction à ce désir obscur de frontières rendre hommage au passeur. Ici sur l’île de Loire, avant les ponts, un homme menait les gens en barque d’une rive à l’autre. Traducere en latin veut dire conduire au-delà, faire passer, traverser. »

Et c’est bien au passage d’une langue à l’autre, du français à l’allemand ou de l’allemand au français, que l’on assiste ici. Les poèmes d’Alain Jégou sont extraits de deux livres traduits en Allemagne par Fritz Werf, poète, éditeur et auteur de pièces radiophoniques dont un seul ouvrage est à ce jour disponible en France (L’Héritage, nouvelles, éditions Apogée).

Rüdiger Fischer, lecteur insatiable, créateur des remarquables éditions En Forêt, et infatigable passeur, traduit sa compatriote Gisela Hemau et Francis Krembel, poète discret, parfois presque jusqu’à l’effacement. C’est lui le maître d’œuvre de « la fabrique du rêve ».

Le numéro, bilingue d’un bout à l’autre, se termine par des textes d’Emma Guntz qui possède la double nationalité. Les dessins qui accompagnent les poèmes sont de Anne Morea.


L’établi, 2014, Traumfabrik, 6 chemin du Merdreau, 49170 Béhuard.

Jacques Josse - 27 août 2014