Une histoire (subjective) de la lecture

Le temps s’est endormi sous le soleil de l’après-midi

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — livres vivants

Délire

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Ou ne plus savoir lire

Dans le silence des mots I

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Apprendre à lire et être lectrice ou lecteur lorsque l’on n’entend pas

Détruire la lecture

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — La lecture mise au pilon

Lire dans la langue des signes

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris)

Méditer la lecture

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Lire ce que l’écrivain Marcel Cohen n’a pas écrit de ses lectures

Lire le silence

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Fantôme d’une voix

Transporté.e.s - II

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Collectionner les titres de livres au gré des déplacements intra-muros

Transporté.e.s - I

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Lire en mouvement

Lire enfermé

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Lire dans un contexte pénitentiaire

Lire à la rue

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Des histoires de la lecture, suite

Lire en peinture

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris) — Femmes lisant

Lire la lecture

Marcelline Delbecq à la librairie Vendredi (Paris)
Chronique d’une résidence — 1