Bénédicte Vilgrain àla librairie Texture (Paris 19)

© Monique Rival

Bénédicte Vilgrain est poète, traductrice et éditrice (le Théâtre Typographique). Depuis plus de vingt ans, elle mène un travail d’exploration quasi ethnographique de la langue tibétaine, dont elle rend compte àtravers de petits textes et fragments de contes, et qui suscite l’intérêt de nombreux spécialistes, chercheurs, poètes ou traducteurs. Elle souhaiterait poursuivre ce travail en écrivant le douzième chapitre d’Une grammaire tibétaine et en retravaillant les précédents, aujourd’hui épuisés.
Elle était en résidence àl’Atelier Michael Woolworth en 2016.

Bibliographie
Les épisodes d’Une grammaire tibétaine ont paru chez différents éditeurs, notamment contrat maint, l’Attente, Héros-Limite, et Eric Pesty.

Son projet de résidence
La librairie Texture accueillera un cycle d’ateliers d’échange et de réflexion sur les questions de traduction, organisés et animés par Bénédicte Vilgrain, avec des étudiants, jeunes auteurs, chercheurs, enseignants, et traducteurs. L’autrice mènera également, au sein du lycée Maurice-Genevoix de Montrouge, un travail d’observation de l’enseignement du français àde jeunes allophones.

La structure d’accueil
Texture est une librairie très active qui met en avant la poésie et les textes dits expérimentaux. Elle a accueilli en résidence Sandra Moussempès en 2013, Benoît Casas en 2016, Christophe Manon en 2018, Dominique Quélen en 2020, et Marie de Quatrebarbes en 2022.