Matthieu Guérin | Chambre - 1 - 2 (2)

Il pleut. Il est assis à un bureau avec ses cahiers. ses livres. ses stylos devant lui. Un radio-cassette aussi. en plastique rouge. Un radio-cassette qui ne lit pas bien les cassettes. qui accroche la bande magnétique souvent. la sort de son boitier plastique l’emmêle et fait des petites pliures qui génèrent des bruits parasites quand après l’avoir réenroulée avec un crayon on remet la cassette dans le lecteur pour l’écouter à nouveau. Le risque est grand aussi que les pliures accrochent à nouveau la tête de lecture. que la cassette soit à nouveau endommagée. un peu plus. Il préfère ne pas mettre ses cassettes dans le lecteur. Il a passé du temps chez des amis à sélectionner des morceaux et à les copier. Il a passé du temps à discuter de ces musiques. des musiciens. de leurs talents. Ils ont passé du temps à tout analyser. avec ses amis. Alors il préfère ne pas mettre ses cassettes dans le lecteur. Il écoute la radio. De la musique à la radio. C’est moins bien. mais ça préserve ses cassettes.

Le bureau est placé juste devant la fenêtre d’une chambre qui donne sur la cour de la maison. C’est une chambre indépendante il faut sortir dans la cour pour accéder au reste de la maison. Il est assis et il regarde. par la fenêtre. La cour est sous la pluie. Il ne regarde pas vraiment la cour d’ailleurs. d’où il est il voit surtout les murs et les toits. ruisselants. l’arbre qui dépasse au dessus du bâtiment du fond aussi. Et les vitres. Il regarde les vitres et les coulures des gouttes de pluie.

Il est là comme tous les ans. Ce sont les vacances scolaires du printemps et il est là assis à regarder la cour sous la pluie. Ça peut durer des heures. Il a dit à sa mère qu’il allait travailler.

Ça peut durer des heures parce qu’il passe beaucoup de temps dans ses songes. Plus qu’à vraiment travailler. mais il ne se presse pas il est bien. là. Il est bien dans la pièce isolée du reste de la maison il est seul. et personne ne vient le déranger. Déjà il faut traverser la cour et puis tout le monde sait qu’il travaille. qu’il fait ses devoirs. et qu’il ne faut pas le déranger. Donc seul avec plusieurs heures devant lui il rêve. Il songe à ce que sera sa vie plus tard. Pourrait. À ce que pourrait être sa vie plus tard. Il n’est pas dupe évidemment. il sait très bien que certainement elle sera très classique et conforme. Mais il aime bien imaginer qu’il sera capable de briser les lignes tracées.

3 janvier 2020
T T+