Radeaux

« Un radeau est une structure flottante qui dérive. On peut lui adjoindre une voile de fortune, comme celui de La Méduse, mais ce sont surtout les courants qui le guident. Un radeau peut sauver ou perdre ceux qui s’y accrochent. Fait de bric et broc, “avec les moyens du bord”, il n’a aucune forme définie. Comme la cabane, aucun plan ne réside à sa construction et, comme elle, la limite entre l’intérieur et l’extérieur est indéfinie, la mer partout, dessus, dessous réclamant son dû … »

Gilles A.Tberghien,

Il Particolare 6,

décembre 2001, p. 112

Lire

Gilles A.Tberghien,

Notes sur la nature la cabane et quelques autres choses

(Le Félin 2008, 2° édition)

Une forme corallienne

Anne-Marie Durou, Jean-François Dumont, Horst Bredekamp et Caprice des jeux [partie 2]

La main négative devant le temps

Tiphaine Samoyault devant Louise Bourgeois

Lagoutte Premier exercice

Au musée des Beaux-Arts de Bordeaux

L’ESTOMAC DES POULPES EST ÉTONNANT

de Pierre Alferi, aux éditions de l’Attente

Un tatou à bandes passantes

(Quelques bifurcations panoramiques)

Ponts passés par un perroquet enjoué

Regarder l’œuvre de Yona Friedman

Un nautile inutile

noyé dans une mer de larmes

Le premier moteur à dislocation

utilisant de la poudre de lycopode

Le bal de la comtesse d’Ixode

ou/et les affinités électives

Infinis Terrae ou le territoire du hérisson

Imaginaires et imaginations cartographiques

Dog’s bar

Une photographie de Lynne Cohen Untitled et avec chien

Pan pan pan

Un détail d’une sculpture de faune avec une lecture du Faune de Nathaniel Hawthorne.

Un œil d’âne

Regarder un œil d’âne et regarder avec un détail d’une peinture du Caravage.

Une bête au bois dormant

Il y a tous les semblants de la réalité et il y a une bête qui dort en attendant ...