Écrire un roman aujourd’hui

Il est possible que le roman, dont la mort a été annoncée à de multiples reprises pendant le XXe siècle, se révèle être la forme littéraire par excellence capable de raconter, de comprendre, d’accompagner le XXIe siècle avec ses transformations, ses évolutions en cours, culturelles et autres. Nous ne parlons pas ici des mutations techniques (fausse rivalité entre le papier et le numérique, par exemple), mais du regard que chacun porte sur l’autre, permettant de le situer dans le monde, de s’adresser à lui à travers une histoire, une situation donnée, un moment du temps. Les faits, les histoires sont riches de possibles dont nous n’avons connaissance que par l’imagination et l’exploration romanesques.

Quant à la forme romanesque, nous ne l’entendons pas comme un dispositif pré-établi ni un moule stéréotypé dans lequel faire entrer une histoire mais comme une sorte de témoin écrit ou de révélateur d’un regard sur le monde et sur l’individu.

Nous avons sollicité des romanciers afin de constituer un dossier sur ces questions, pas seulement pour leur demander : pourquoi écrivez-vous des romans mais aussi : comment les écrivez-vous ? grâce à quoi et contre quoi ? quelle est, selon vous, la spécificité de votre travail romanesque ?

Leurs contributions ont pris des formes diverses, longues ou brèves : extrait d’un travail en cours ; extraits d’un journal ou d’un carnet de travail ; texte sur leur travail ou leurs méthodes de travail ; réponses à un questionnaire.

Cécile Wajsbrot et Dominique Dussidour.

Écrire un roman aujourd’hui, propositions

Propositions du dossier conçu par Cécile Wajsbrot et Dominique Dussidour.

Le roman, une bibliographie

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

écouter : Écrire un roman aujourd’hui

rencontre avec Laurence Werner David et Patrick Chatelier, présentée par Cécile Wajsbrot et Dominique Dussidour

« propager un feu noir », Patrick Chatelier

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« Qu’est-ce que ça peut bien être, un roman ? », Nicole Caligaris

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« une faille qui provoquera l’égarement ou l’éblouissement », Laurence Werner David

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

Notes pour le roman, par Bertrand Leclair

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« et j’ai vu que c’était un roman », Dominique Dussidour

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« c’est la structure, la composition, qui font la ‘‘politique’’ du roman, et non le thème ou l’orientation narrative », Camille de Toledo

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« voilà des métamorphoses, des fables, des paraboles, des romans », Donatien de Sade

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« le roman peut susciter ses propres sujets et ses propres matériaux », Oliver Rohe

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« il m’a tendu sa première phrase », Anne Weber

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« les genres s’entremêlent, les rives s’épousent, les forêts sont des villes », Daniel Arsand

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« le roman laisse la place à l’inachevé, l’inabouti », Linda Lê

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« Un roman est un chantier pharaonique, à l’échelle d’un écrivain », Éric Faye

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« tous ces livres qui racontent autre chose que ce qu’ils semblent raconter », Cécile Wajsbrot

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« Le roman est le socle de la réinvention du monde », Patrick Roegiers

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« Je suis une lectrice avide de romans que je ne pourrais pas écrire », Marie NDiaye

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

Romans, romånces et romanciers post-exotiques (2), par Antoine Volodine

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

Romans, romånces et romanciers post-exotiques (1), par Antoine Volodine

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».

« le ‘‘saut’’ du roman m’a toujours paru évident », Leslie Kaplan

Dossier « Écrire un roman aujourd’hui ».