Stéphane Lambion | De nos corps dévorés

"Il a un pacemaker, elle a une perfusion, il a été transplanté, elle est sous chimiothérapie, il prend ses pilules, elle fait de la rééducation : partout, ils et elles, c’est-à-dire nous, sommes malades. À tâtons, je cherche où se nichent les cellules dégénérées, derrière quels mots elles se cachent, ce qu’elles disent de nous et ce que nous avons à dire malgré elles. C’est-à-dire que : je parle de nos corps dévorés."


Stéphane Lambion écrit et traduit des textes poétiques ; dans le cadre d’une thèse en recherche-création littéraire à l’université d’Aix-Marseille, il travaille sur un livre interrogeant les rapports entre maladie et poésie. Il tient sur remue.net un journal de ce travail ; il rassemble par ailleurs tous ses textes sur son site.

Stéphane Lambion | Début d’enquête

Retour sur un diagnostic en forme de question.

Stéphane Lambion | De quelques réseaux

Fragments d’une recherche : qui, de la maladie ou du texte, cernera l’autre en premier ?