• Cinéma de l’affect, de Sandra Moussempès

    Note de lecture par Déborah Heissler sur un ouvrage faisant la part belle aux voix composant la bande-son d’un cinéma mental

  • Journal tenu sur le banc d’un cimetière | Samy Langeraert, 3/3
  • Laura est nue d’Eric Rondepierre, premier extrait

    Un livre paru aux éditions Marest

  • Laurence Werner David | Le Guet

    Compte-rendu de l’ouvrage de la poète paru chez Lanskine en février 2020, par Christophe Stolowicki.

  • Christophe Ségas | Douze jours

    Quand un jour égale un poème et que nos doigts en comptent douze

  • Métamorphose d’une cité par Pierre Guyotat

    Printemps 1984. Pierre Guyotat est un « auteur à scandale ». Il est invité à faire une lecture publique. Un récit de Patrick Beurard-Valdoye.

  • Thomas D. Lamouroux | Les ballons

    Comme si le temps pouvait avoir une forme et qu’on pouvait entrer dedans.

  • Christophe Grossi | Va-t’en, va-t’en, c’est mieux pour tout le monde

    des extraits du livre qui vient de paraître chez Publie.net

  • Ménure superbe (2), par Axelle Glaie

    Suite d’un texte d’Axelle Glaie, poète sonore et musicienne

  • Christophe Segas | Poèmes

    Douze portraits élémentaires - courants, reflets, matières - pour fixer un visage.

  • Déborah Heissler | Les nuits et les jours

    Extraits d’un ensemble constitué par les brouillons et épreuves du recueil à paraître en juillet 2020 aux éditions Æncrages & Co, accompagnés d’une illustration inédite de Joanna Kaiser

  • Sébastien Cochelin | 12 Neuvaines

    Des mots et des phrases se rencontrent et s’accouplent tout dégoulinant de leur sens bouillonnant. Et voilà qu’au bout de neuf vers, la chose est pesée et il faut s’arrêter là, pour cette fois. Le poète lacanien lève la séance.

  • Marina Salzmann | EN CACANIE (2/3)

    Mitteleuropa : il est des fins aux allures de fête.

  • Laura est nue d’Eric Rondepierre, second extrait

    Un livre paru aux éditions Marest

  • ­Claude Favre | Ragazzi

    Hors de, braillards, fors ce qu’il parfois faut de délicatesse, clandestins d’à travers les bouches des autres - fragment d’une conversation Ossia/Pier Paolo, garçons de vie.

  • Patrick Beurard-Valdoye | PURGATORIO-DYNAMO

    " la Bataille de Dunkerque c’était ça aussi / et les sanglots de mon père "

  • Christophe Caillé | La chute

    texte inédit

  • Antoine Bertot | Intervalle Monk

    Quand l’écriture se fait écoute, quand l’écoute se fait écriture.

  • Joachim Séné, L’Homme heureux (extrait)

    Extrait du dernier roman de Joachim Séné paru chez Publie.net ce 8 janvier.

  • Francesco Forlani / Par-delà la forêt

    Un poète italien regarde l’école publique française

  • Abandons | Danielle Fournier

    Quelques pages d’Abandons, le récent recueil de Danielle Fournier

  • Thomas Pietrois-Chabassier | Ce qui la nuit

    Poème nocturne : ce que la nuit fait à la langue.

  • Tom Leschampsperdries | Je suis un homme occupé

    Dialogue entre plusieurs, un chaman fait des siennes, c’est aujourd’hui, ici c’est ailleurs.

  • Un chant « d’un seul et même mouvement » : le poème-éphéméride d’Emmanuel Laugier, lu par Yann Miralles
  • "Le vrai havre est ce bois...", trois poèmes inédits d’Albino Crovetto, traduits par Emanuela Schiano di Pepe
  • Marina Salzmann | EN CACANIE (1/3)

    Un périple en Mitteleuropa, là même où l’espace-temps.

  • Pierre Lafargue | La Grande épaule portugaise

    à paraitre en août aux éditions Vagabonde.

  • "jamais on n’aurait pu..." I Pierre Drogi

    Un poème inédit de Pierre Drogi

  • Emmanuèle Jawad & Sylvain Kassap | les îles batailleuses

    Création sonore.

  • Marina Salzmann | EN CACANIE (3/3)

    Même en ruine, les bâtiments restent nos maîtres. Vestiges de mondes disparus, ils nous hantent et nous ramènent vers eux.

  • Charlotte Vaillot Knudsen | L’enveloppe acoustique

    Quelques airs lithophoniques
    sous l’aile mélodieuse du didihubermanium
    – la danse minéralisée de cette nuit.

  • Mickael Berdugo | Poèmes

    Des poèmes qui parlent de navire, de cadeau pour un pied, du corps et d’escargots.

  • Jérémy Liron, une expérience du regard par Armand Dupuy

    Un extrait de Jérémy Liron. Récits, pensées, dérives & chutes d’Armand Dupuy qui vient de paraître à L’Atelier contemporain

  • Lucie Taïeb I ce jour

    notations brèves de ce jour

  • Ménure superbe (1), par Axelle Glaie

    Ménure superbe (1), par Axelle Glaie

  • Éric Villeneuve | Classe 19

    D’une rencontre avec une classe d’un lycée René Descartes, le 10 novembre 2019, où il est question d’îles, de Robinson et des rêves du dit Descartes.

  • Journal tenu sur le banc d’un cimetière | Samy Langeraert, 2/3

    Deuxième partie d’un texte inédit de Samy Langeraert

  • Journal tenu sur le banc d’un cimetière | Samy Langeraert, 1/3

    Première partie d’un texte inédit de Samy Langeraert

Classification des contraintes & procédés de traduction

Matrice conceptuelle de l’Outranspo et réservoir de pratiques, cette classification, pour la première fois traduite en français, est régulièrement enrichie par le groupe au fil de ses cueillettes

Marie-France Rose, L’Ange de verre et autres poèmes

Catherine Pinguet à la galerie Aller Simple (Longjumeau) — Publication des éditions du même nom

Ça y est

Éric Pessan à l’Observatoire de l’espace — Petite épiphanie sur le parvis de la gare.

Kidi Bebey | Plafond de verre

Extrait d’un roman en cours d’écriture, qui évoque notamment la question de l’importance et/ou le poids de l’origine (en l’occurrence africaine) dans les relations professionnelles

La Chapelle des insensé·es

Par Marin Schaffner — Retour sur la projection-discussion du "Sous-bois des insensés" de Martine Deyres avec Jean Oury, au Rideau rouge le 16 juillet 2020

François Durif | Comme des mouches

Retour sur la performance du 26 juin dernier au Générateur, avec Jean-Luc Guionnet à mes côtés. L’occasion d’une autocritique. Rien de grave. Il m’a manqué la légèreté de la mouche.

Vivre ou ne pas vivre sans Facebook_nocturne #10

Une série de Pauline Sauveur & Laurent Herrou, avec Arnaud Genon — Je suis un facebookeur. Je facebooke très régulièrement. S’adonner à la facebookinerie permet de tuer le temps pour – pense-t-on – éviter de mourir d’ennui.

Claire Le Michel | Revenir au monde

poème pour tenir au sol

La nuit féroce

Roman de Ricardo Menéndez Salmón

Benoît Artige | Figures libres, Antonio Tabucchi

Onomastiquement, on pourrait faire d’Antonio Tabucchi quelque chose d’un peu japonais.

Pauline oui mais pas en ligne droite …

Eric Da Silva —... dixième pièce du puzzle en portraits utopiques des vingt ans de Lilas en Scène — en ligne de fuite : A.Pauline

Géraldine Geay | Nouages

Passage de poèmes chronologiques pris dans le temps variable et résistant à l’attelage, fermés ou s’assouplissant, roulant vers la suite. Écrits sur téléphone ou sur carnet. On peut observer des raccords.

Acts de fundación de l’Outranspo

À sa création en 2012, l’Ouvroir de translation potencial s’est doté d’un manifeste, corédigé par ses trois fondateurs, Camille Bloomfield, Pablo Martín Ruiz et Rachel Galvin, et simultanément traduit dans leurs trois langues natales. Voici sa première parution en France.

Offacebook : éloge de la trahison_nocturne #9

Une série de Pauline Sauveur & Laurent Herrou — Je confesse sans honte que mon premier réflexe, lorsque j’allume mon ordinateur, une fois mes mails vérifiés, est d’ouvrir Facebook. En somme, je suis un traître à ma propre cause.

Bruno Allain | Dévisager

Masque, théâtre et écriture

L’exercice de la disparition

« Il nous arrive des choses, pas plus », Mathieu Brosseau

Langage, machine et poésie : salutations à Günther Anders

D’après le philosophe, la modernité a inventé une nouvelle forme de honte : celle de ne pas égaler les performances de nos machines. Que dire alors du rapport à la langue que les machines instaurent ?

François Durif | À ciel ouvert

C’est ainsi que j’ai tenu à clore la résidence d’écrivain au Générateur, en me faisant vivre un chantier de plâtrier peintre : geste de décrassage, geste de déconfinement. À défaut d’ouvrir le ciel.

Poésies sourdes : histoire, créations, traductions

La poésie en LSF (langue des signes française) est toute entière, histoire, créations, traductions, etc., dans le n°11 de la revue GPS, « Poésies sourdes, Les enjeux des traductions en LSF »

Parution de Personne ne sort les Fusils, Sandra Lucbert (Fiction & Cie, Seuil)

Un soundcloud de l’auteure pour présenter l’ouvrage qui vient de paraître

Patricia Cros | Notes prises près d’un mur à la campagne

Le regard fouisseur d’espace
là où justement il n’y en a pas
à moins que
l’ouverture des brèches
par pulsion occulaire