Pedro Kadivar

Ecrivain et metteur en scène.

Bissextile

Choses lues, vues et écoutées en février 2012 sur le site remue.net

Du printemps dans l’air

Brève revue du sommaire d’avril 2012.

Lire et relire en décembre

Bref retour sur le sommaire de Remue.net en décembre 2011.

Opus 1 : Langue maternelle

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Tzvetan Todorov.

Opus 2 : Violents voyages

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Mathias Énard

Opus 3 : Appartenances

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Eugène Green

Opus 4 : Abolition des frontières

performance de Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe (extraits vidéo)

Pedro Kadivar | Dix-huitième nuit d’été

« Le jour où je fus pris d’amour fou… »

Pedro Kadivar | Dix-neuvième nuit d’été

« D’interminables ruines ornaient éternellement ma pensée autrefois… »

Pedro Kadivar | Dix-septième nuit d’été

« Je suis tout homme en sommeil au moment de m’endormir… »

Pedro Kadivar | Douzième nuit d’été

Texte inédit, suite.

Pedro Kadivar | Et je devins remueur...

Pour les Dix ans de remue.

Pedro Kadivar | L’extrême réel. Deux voyages en Iran

Extraits d’un texte paru dans Les Temps modernes, septembre-octobre 2010.

Pedro Kadivar | Onze nuits d’été

Texte inédit, précédé d’une présentation de l’auteur.

Pedro Kadivar | Quarante et unième nuit d’été

« De l’extrême beauté des arbres disséminés dans le paysage… »

Pedro Kadivar | Quarante-deuxième nuit d’été

« Il se dit que ses visages… »

Pedro Kadivar | Quarantième nuit d’été

« Cherchant une certaine élévation de sa pensée… »

Pedro Kadivar | Quatorzième nuit d’été

D’une nuit et de la mort, texte inédit.

Pedro Kadivar | Quinzième nuit d’été

« Autant que ma connaissance des hommes me permet de l’affirmer… »

Pedro Kadivar | Seizième nuit d’été

« Être né comme moi à une époque où… »

Pedro Kadivar | Treizième nuit d’été

« Que faire de mes nuits ? » - texte inédit.

Pedro Kadivar | Trente et unième nuit d’été

« À considérer toutes les possibilités de devenir… »

Pedro Kadivar | Trente-cinquième nuit d’été

« Étendu de toute la peau… »

Pedro Kadivar | Trente-deuxième nuit d’été

« La fin de l’intranquillité… »

Pedro Kadivar | Trente-huitième nuit d’été

« Et le désir de vivre qui ne vieillissait pas… »

Pedro Kadivar | Trente-neuvième nuit d’été

« À commencer par reconnaître… »

Pedro Kadivar | Trente-quatrième nuit d’été

« une manière de considérer la vie… »

Pedro Kadivar | Trente-septième nuit d’été

« Et quand il s’agit d’écrire… »

Pedro Kadivar | Trente-sixième nuit d’été

« Traversait la vie comme une forêt… »

Pedro Kadivar | Trente-troisième nuit d’été

« Rien de mal sinon ce sentiment étrange… »

Pedro Kadivar | Trentième nuit d’été

« Revigoré par le souvenir de ma naissance… »

Pedro Kadivar | Vingt et unième nuit d’été

« Bruits d’un homme qui marche dans la nuit… »

Pedro Kadivar | Vingt-cinquième nuit d’été

« Ce qui ralentit soudain sa marche… »

Pedro Kadivar | Vingt-deuxième nuit d’été

« Non, c’est bien ce que je me suis dit en me levant à l’aube… »

Pedro Kadivar | Vingt-huitième nuit d’été

Je nomme l’arbre qui repousse chaque matin…

Pedro Kadivar | Vingt-neuvième nuit d’été

« Cette nuit où il se sentit vert comme un jardin… »

Pedro Kadivar | Vingt-quatrième nuit d’été

« Il vous faut plus de légèreté dans l’âme… »

Pedro Kadivar | Vingt-septième nuit d’été

« Il fut un jour où la vie… »

Pedro Kadivar | Vingt-sixième nuit d’été

À la porte de ta nuit…

Pedro Kadivar | Vingt-troisième nuit d’été

« Jamais je ne voulus mourir. »

Pedro Kadivar | Vingtième nuit d’été

« Un doute ancien m’habite cette nuit. »

Quand écrire cherche une langue

À propos du Petit Livre des Migrations de Pedro Kadivar.

dossier Pedro Kadivar

Ecrivain et metteur en scène.

Pedro Kadivar | Quarante-deuxième nuit d’été

« Il se dit que ses visages… »

Pedro Kadivar | Quarante et unième nuit d’été

« De l’extrême beauté des arbres disséminés dans le paysage… »

Pedro Kadivar | Quarantième nuit d’été

« Cherchant une certaine élévation de sa pensée… »

Pedro Kadivar | Trente-neuvième nuit d’été

« À commencer par reconnaître… »

Terres d’exil. Territoires d’écriture

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon–Théâtre de l’Europe.

Opus 1 : Langue maternelle

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Tzvetan Todorov.

Opus 2 : Violents voyages

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Mathias Énard

Opus 3 : Appartenances

Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe invite Eugène Green

Opus 4 : Abolition des frontières

performance de Pedro Kadivar en résidence à l’Odéon-Théâtre de l’Europe (extraits vidéo)